Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Une lueur d'espoir pour l'Afrique avec le probable retour du Maroc à l'UA


Alwihda Info | Par - 26 Janvier 2017 modifié le 26 Janvier 2017 - 08:27


Une lueur d'espoir pour l'Afrique avec le probable retour du Maroc à l'UA
Le Maroc s'apprête à regagner sa famille africaine lors du 28ème sommet de l'Union Africaine du 30 au 31 janvier 2017 en Éthiopie. Cela va être un jour historique pour le Royaume Cherifien de célébrer la victoire de la vitalité et de l'efficacité de sa diplomatie qui a su surmonter avec minutie les obstacles dressés sur son chemin de retour par certains pays africains hostiles qui plaident ainsi la cause d'une entité fantoche et méconnue par toute la communauté internationale exceptée l'UA afin de contrecarrer les ambitions nobles que nourrit le Maroc pour le continent africain tant sur le plan économique, politique et diplomatique pour le bien être de tous les africains.

Il a fallu seulement une année d'offensive diplomatique agissante et tout azimut sous l'auspice du Roi Mohammed VI ponctué de visites d'État dans plusieurs pays africains avec la signature des conventions économiques et la formation de jeunes cadres dans des écoles de renom qui contribuent largement à booster l'economie de certains pays africains durement éprouvé par la conjoncture actuelle difficile sur le continent. Ce qui lui permet de récolter des dividendes politiques et diplomatiques avec l'adhésion d'une quarantaine de pays africains soutenant, bec et ongle, le retour du Maroc au sein de sa famille institutionnelle, considéré comme l'un de membres fondateurs de la défunte l'OUA (L'Organisation de l'Unité Africaine).

Le Maroc a entamé de démarche de sa réintégration lors du sommet de Kigali de juillet dernier, qui s'est matérialisé avec la ratification de l'acte constitutif de l'UA, par ses parlementaires, le 20 janvier passé condition sine qua non à l'adhésion du Maroc à l'UA.

C'est la mer à boire pour l'Algérie qui a subi de revers et discrédit sur le continent avec l'humiliation qu'elle a fait subir à des migrants orginaires de l'Afrique subsaharienne en les deportant dans des conditions inhumaines vers le Niger.

Le retour du Maroc permettra de stabiliser la création d'une éventuelle monnaie unique africaine avec un dirrham fort pour rendre l'économie africaine plus compétitive à l'échelle internationale.

Djimet Wiche Wahili
Journaliste, directeur de publication. Tél : +(235) 66304389 E-mail : djimetwiche@gmail.com En savoir plus sur cet auteur