Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Visite officielle du Premier Ministre Français au Maroc : une affirmation de la relation d’exception franco-marocaine


Alwihda Info | Par Farid Mnebhi - 12 Décembre 2012 modifié le 12 Décembre 2012 - 23:13

Le Souverain marocain a également mis en exergue l'importance des réunions de haut niveau, dont la 11ème édition permettra, sans nul doute, d'organiser et d'impulser le processus de rapprochement et le partenariat gagnant-gagnant entre les deux pays dans tous les domaines.



Pour sa première sortie dans la région du Maghreb, le Premier Ministre français, Monsieur Jean-Marc Ayrault est arrivée, le 12 décembre 2012, en visite officielle au Royaume du Maroc.
Ainsi dès son arrivée à Casablaca, Monsieur Jean-Marc Ayrault a été reçu au Palais Royal par Sa Majesté Le Roi Mohammed VI.
Au cours de cette Audience Royale, le Roi du Maroc a souligné à son interlocuteur la solidité des relations qui unissent la République Française et le Royaume du Maroc tout en se félicitant de la grande qualité du dialogue stratégique établi entre les deux pays, au service du développement socio-économique durable.
Le Souverain marocain a également mis en exergue l'importance des réunions de haut niveau, dont la 11ème édition permettra, sans nul doute, d'organiser et d'impulser le processus de rapprochement et le partenariat gagnant-gagnant entre les deux pays dans tous les domaines.

De son côté, le Premier français a réaffirmé au Roi du Maroc l'appui et le soutien de la France à la dynamique vertueuse de réformes et de modernisation que connait le Maroc, sous la conduite active du Souverain marocain et rappelé que la France est le premier partenaire économique du Maroc, tous secteurs confondus.

Par ailleurs, le Roi du Maroc et le Premier Ministre français ont procédé à un large tour d'horizon des principales questions régionales et internationales d'intérêt commun et marqué leur forte préoccupation de la détérioration de la situation au Sahel, notamment au Mali, et relevé l'importance des résultats de la réunion du groupe des Amis du peuple syrien , tenue le jour même à Marrakech.

Enfin, Sa Majesté Le Roi Mohammed VI, en Sa qualité de Président du Comité Al Qods, a réitéré le besoin de trouver une formule nouvelle de relance des négociations israélo-palestiniennes, en vue de résoudre définitivement ce conflit et permettre l'établissement d'un Etat palestinien viable à tous les niveaux, contigu géographiquement, dans les frontières reconnues de 1967
C’est ainsi que la première confirmation de l’excellence des relations franco-marocaines a été donnée par l’inauguration le même jour par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, accompagné de Monsieur Ayrault, de la 1ère ligne de tramway de Casablanca.
Un tramway qui a nécessité un de 5,9 milliards de dirhams et construit en partenariat avec le groupe français Alstom et sera exploité par la Régie autonome des transports parisiens (RATP) via sa filiale RATP Dev et qui devrait résoudre pour partie les problèmes de circulation dans la plus grande agglomération du Royaume et de hisser la ville de Casablanca dans le rang des grandes métropoles mondiales et lui permettra d'entrer de plain-pied dans le club fermé des grandes villes ayant leur transport en commun sur fer.
A noter que pour cette visite, son troisième voyage officiel à l’étranger, après l'Asie du Sud-Est (Singapour et Philippines) et l'Allemagne, le Chef de l’Exécutif français est accompagné de plusieurs membres de son gouvernement, notamment le Chef de la diplomatie française, Monsieur Laurent Fabius, le Ministre de l'Intérieur, Monsieur Manuel Vals, la Ministre du Commerce Extérieur, Madame Nicole Bricq, la Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, Madame Geneviève Fioraso, le Ministre du Redressement Productif, Monsieur Arnaud Montebourg, de Madame Najat Vallaud-Belkacem, Porte-Parole du Gouvernement et Ministre des Droits des femmes, et de Madame Christiane Taubira, Ministre de la Justice, ainsi que près 400 de chefs d'entreprise français.
Ces derniers participeront à la réunion des hommes d'affaires marocains et français, prévue dans le cadre de la rencontre de haut niveau Maroc-France, le lendemain de son arrivée, soit le 13 décembre 2012.
A rappeler que cette visite du Premier Ministre français au Maroc s’inscrit dans le cadre de la 11ème rencontre de haut niveau franco-marocaine, sous la présidence des deux Chefs de gouvernement, placée sous le thème « France-Maroc : un partenariat d'exception au service de la jeunesse. » car l’accent des partenariats de cette réunion a été mis sur l'enseignement supérieur et la formation professionnelle.
Une réunion qui devrait être couronnée par la signature de trois conventions de financement de l’Agence Française de Développement d’un montant de 130 millions d’euros répartis comme suit :
• 50 millions d’euros pour l’Agence Marocaine des Ports
• 57 millions d’euros pour le programme de renforcement du réseau de transport d’électricité
• 23 millions d’euros pour la société Casa Transport, devant servir au financement du tramway de Casablanca,
mais aussi sur la signature d'accords portant sur 300 millions d'euros.
Ainsi donc, avec la tenue de cette 11ème réunion gouvernementale, Il sera confirmé que la France est, et restera, un allié stratégique du Maroc et ce, dans plusieurs domaines, notamment économiques et politiques, et que les plus hautes autorités françaises entendent bien consolider ce partenariat et le hisser à des dimensions supérieures.
Cette visite du Premier Ministre français atteste également de l’engagement de la République Française sur tous les plans aux côtés du Royaume du Maroc.
Une visite qui insuflera une nouvelle impulsion aux relations franco-marocaines mais aussi permettra d’améliorer le Statut Avancé du Royaume du Maroc auprès de l’Union Européenne avec les futurs accords de libre-échanges.
A noter que figureront également au menu de cette visite le dossier de la divesification des débouchés du Maroc avec des partenariats tripartites France-Maroc-Afrique subsaharienne et France-Afrique-pays du Golfe.
Il est également utile de rappeler que la France demeure le premier investisseur au Maroc avec 750 filiales d'entreprises françaises, ce qui représente l'équivalent d'environ 120.000 emplois mais aussi le premier partenaire économique du Maroc avec plus de 850 millions d'euros d'IDE (Investissement direct à l'étranger) transférés pour la seule année 2011.
De même, le Maroc est le premier pays bénéficiaire des financements de l'Agence française de développement.
D'autre part, le Maroc abrite le plus grand réseau de centres de l'Agence pour l'Enseignement Français à l'Etranger et enregistre plus de 100.000 Français sur son territoire, pour 800.000 Marocains en France, sans compter les bi-nationaux des deux côtés de la Méditerranée.
En conclusion, la visite de Jean Marc Ayrault au Maroc vise avant tout à donner une nouvelle impulsion aux relations économiques entre les deux pays, la France craignant de perdre son statut de premier partenaire économique du Royaume.
Elle fait suite à un entretien téléphonique en novembre 2012 entre le Président de la République française, Monsieur François Hollande, et Sa Majesté Le Roi Mohammed VI au cours duquel le Chef de l’Etat français s'était réjoui de la tenue à Rabat, les 12 et 13 décembre prochains, de la onzième rencontre de haut niveau franco-marocaine, sous la présidence des deux Chefs de gouvernement.
Un principe de réunions franco-marocaines de haut niveau, qui avait été décidé lors de la visite d'Etat de Feu Sa Majesté Hassan II en France en 1996. Des réunions qui se tiennent alternativement en France et au Maroc.
Cette relation franco-marocaine exceptionnelle a été attestée par l’Audience Royale accordée par Sa Majesté Le Roi Mohamed VI au Premier Ministre français, Monsieur Jean-Marc Ayrault.
Une relation exceptionnelle confirmée par le Premier Ministre français, Monsieur Jean-Marc Ayrault qui avait déclaré, dans une interview exclusive à BFMTV, quelques heures avant de prendre son avion, que son voyage au Maroc était une visite d’amitié, de respect et d’avenir et de célébration de l’amitié franco-marocaine.
Interrogé, par ailleurs, sur la question du Sahara, Monsieur Ayrault a répondu « c'est le plan d'autonomie marocain que nous soutenons. Ce conflit n'a que trop duré. Sa résolution est plus urgente encore dans le contexte des tensions que connaît aujourd'hui la région sahélo-saharienne».
C’est clair, c’est net et sans ambiguité. Le Sahara est marocain et la proposition marocaine est et sera la seule à recevoir le soutien de la France mais aussi de la communauté internationale.
En conséquence, la visite officielle de Monsieur Ayrault au Maroc constitue bel et bien l’illustration parfaite du « partenariat d’exception » qui lie la France et le Maroc.
Une relation qui sera reconfirmée et consolidée lors de la visite d’Etat du Président de la République française, Monsieur François Hollande, au Royaume du Maroc sur invitation de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI, début janvier 2013.
En sera-t-il de même lors de la visite du Président français en Algérie programmée pour les 19 et 20 décembre 2012 ?
Rendez-vous vous est donné pour le 21 décembre 2012.
D’ailleurs, les autorités algériennes ont déjà fait montre de leur désagrément sur le timing de la visite du Premier Ministre français Jean-Marc Ayrault au Royaume du Maroc qui intervient avant la visite de François Hollande en Algérie.
En effet, les cercles gouvernementaux algériens ont perçu la décision du Premier Ministre français de se rendre au Maroc à la tête d’une dizaine de ministres de son gouvernement et de près de 400 hommes d’affaires comme un revers politique et diplomatique qui leur est difficile à encaisser.
Farid Mnebhi.



Dans la même rubrique :
< >

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements