Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

Voeux du Mouvement de février 2008 et la liste complète des 10 personnalités qui ont fait bouger le Cameroun en 2015


Alwihda Info | Par Mouvement de Février 2008 au Cameroun - 1 Juillet 2016 modifié le 1 Juillet 2016 - 09:22

Chères sœurs et chers frères en cette veille de la nouvelle année, veuillez recevoir nos salutations et meilleurs vœux pour la nouvelle année 2016 qui s'annonce dans quelques jours. Il est de tradition qu'un regard soit porté, à l'occasion du nouvel an, sur l'état de nos activités respectives, ainsi que sur les perspectives qui s'en dégagent.


L'année 2015 qui s'achève aura été caractérisée par des événements qui prouvent que nous vivons dans un monde difficile où règne des querelles diverses. Le Mouvement De Février 2008 profite de la nouvelle année 2016 pour souhaiter les vœux de bonheur et prospérité à tous et à toutes les combattants et combattantes.

Notre message s'adresse à notre vaillant peuple souverain, à nos enfants martyrs des émeutes de février 2008, à nos compatriotes victimes de l'injustice au Cameroun et à tous les combattants de la liberté.

Le Mouvement de Février 2008 se félicite du dénouement heureux avec la libération récente de Paul Eric KINGUE tout en exigeant de l'Etat du Cameroun de reconnaître ses erreurs et de réparer les préjudices causés à Paul Eric Kingué et aux victimes des émeutes de février 2008.

En cette veille de nouvel an, nous profitons pour lancer un appel aux vrais combattants de la Diaspora progressiste camerounaise et panafricaine de mettre de côté leur ego personnel pour mettre sur pied une vraie plate forme de changement de la Diaspora qui aura pour rôle de rédiger un projet de fédérer toutes les énergies afin que le Cameroun puisse renaître dans un esprit de démocratie et de changement.

Chers compatriotes

La situation est bloquée au plan politique, social et culturel. L’absence de parole et le mépris des camerounais sont des instruments utilisés par le pouvoir en place. Des manquements incessants paralysent le tissus social

En plus de s’être frauduleusement imposé au pouvoir, Paul Biya, le chef de l'Etat Camerounais a fini de nous convaincre qu’il représente un danger pour notre pays et son avenir.

Personne ne veut vivre dans une société où la règle de droit cède la place à la loi du plus fort, où la vertu cède la place à la corruption. Ce n’est pas de la démocratie ! Ce n’est pas la République ! C’est de la tyrannie et du despotisme, même si de temps en temps on y sème une élection truquée. Il est temps que ce style de gouvernance disparaisse !

A ce propos, nous entendons de nombreuses voix s’élever au Cameroun comme à l’étranger pour inviter la classe politique et le corps social à un dialogue national qui éviterait à notre pays de tomber dans le chaos, tant la crise politique, économique et sociale dans laquelle il se trouve est grave.

Le Mouvement de Février 2008 au Cameroun tient à remercier les soldats camerounais sur le front qui, aux risques et périls de leur vie combattent nuit et jour les forces occultes de Boko Haram dans la partie septentrionale du Cameroun

D’ores et déjà nous invitons le peuple camerounais, le pouvoir en place, les leaders d’opinion, les syndicats, les organisations de la société civile, les confessions religieuses et toutes les autres forces vives de la nation à la mobilisation pour conjuguer des efforts afin de constituer une barrière face à ces terroristes de Boko Haram car, gérer cette crise comme le pouvoir en place le fait déjà constitue une situation honteuse pour notre pays et inadmissible pour chacun de nous.

Comme chaque année, le Mouvement de Février 2008 au Cameroun, profite lors de la diffusion de ses vœux de noël et de nouvel an pour publier une liste de 10 personnalités en guise de récompense et de reconnaissance pour tout Camerounais qui, quelque soit son domaine d’activité, s'est fait remarquer au courant de l'année écoulée par son engagement réel, franc, effectif et cohérent pour mettre fin à la mal gouvernance, promouvoir le respect des Droits de l’Homme dans toutes ses formes au Cameroun, sans oublier ceux qui de part leur activité, contribuent à l'amélioration des conditions des vies du peuple Cameroun.

Le comité de sélection de cette année a pu après le dépouillement des membres du jury rendu public la liste suivante:

1- Mme SADIO Alice, la nouvelle présidente de l’Alliance des Forces Progressistes (AFP)
2- M. KAMTO Maurice, président du Mouvement Pour la Renaissance du Cameroun (MRC)
3- M. MARAFA Hamidou Yaya ( Prisonnier politique)
4- M. ELIMBY LOBE, Homme politique et cadre du SDF (Social Democratic Front)
5- M. CHRISTOPHER FOMUNYOH, Christopher Fomunyoh, directeur Afrique du National Democratic Institute (Ndi)
6- M. BIKOKO Jean Marc, Syndicaliste et cadre de Dynamique Citoyenne
7- Mme Maximilienne Ngo Mbe, directrice exécutive du Redhac
8- M. Paul Eric Kingué, Ancien prisonnier politique
9- M. ENOH Meyomesse, Ancien prisonnier politique
10-Général Robert WANTO., Président du Conseil des Camerounais de la Diaspora (CCD)

Chers compatriotes

Si nous n’avons pas pu oser en 2015, il est temps pour nous de nous unir pour oser en 2016. Si nous ne le faisons, nous aurons tord d’avoir existé et de n’avoir pas osé. L’histoire en retiendra car, nous sommes convaincus que nous avons tous les moyens pour oser
Que l'année 2016 nous apporte paix, santé, bonheur et progrès.

Vive le Cameroun, Vive l'Afrique

Fait à Bruxelles le 29 décembre 2015.

Marcel TCHANGUE, Porte parole du Mouvement de Février 2008 au Cameroun


ACTUALITES | INTERNATIONAL | TCHAD | POLITIQUE | CULTURE | EXCLUSIF | Revue de Presse | English News | 中國