Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Yokohama: El-Béchir s’en prend au Tchad


Alwihda Info | Par - ҖЭBIЯ - - 28 Mai 2008 modifié le 28 Mai 2008 - 23:43

Le président soudanais Omar el-Béchir, qui participait à une réunion au Japon, a demandé mercredi à la communauté internationale d'agir contre le Tchad après une récente attaque rebelle contre Khartoum. M. Béchir a profité de la tribune offerte par la conférence internationale sur le développement de l'Afrique (Ticad), organisée par le Japon à Yokohama, au sud de Tokyo, pour critiquer son voisin tchadien, en présence des représentants de toute l'Afrique.


Yokohama: El-Béchir s’en prend au Tchad

Afrique Centrale.info - France

Le président soudanais Omar el-Béchir, qui participait à une réunion au Japon, a demandé mercredi à la communauté internationale d'agir contre le Tchad après une récente attaque rebelle contre Khartoum. M. Béchir a profité de la tribune offerte par la conférence internationale sur le développement de l'Afrique (Ticad), organisée par le Japon à Yokohama, au sud de Tokyo, pour critiquer son voisin tchadien, en présence des représentants de toute l'Afrique.

"Une faction rebelle du Darfour soutenue et équipée par le gouvernement du Tchad a lancé une attaque terroriste contre des civils innocents dans la capitale soudanaise", a lancé le président soudanais.

"Le monde ne doit pas tolérer ce genre d'agissements", a-t-il ajouté, alors que le ministre tchadien de l'Economie était dans la salle.

M. Béchir a affirmé que son pays avait respecté les demandes de la communauté internationale pour résoudre le conflit de la province occidentale du Darfour, en proie à des violences depuis 2003.

"Mais nos efforts sont sapés par des violations injustifiables et inacceptables de notre souveraineté et du droit du peuple soudanais à vivre en paix", a-t-il martelé.

Le 10 mai, les rebelles du Mouvement pour la Justice et l'Egalité (JEM) avaient attaqué Omdurman, ville jumelle de Khartoum, avec l'intention de marcher sur la capitale. Ils ont été repoussés par les forces régulières soudanaises.

Le Tchad a démenti avoir soutenu l'attaque rebelle, mais le Soudan a malgré tout rompu ses relations diplomatiques avec N'Djamena.

Le conflit au Darfour a provoqué un exode de centaines de milliers de réfugiés au Tchad.

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements