Ahmat Yacoub

Ahmat Yacoub présente son plan de lutte contre l'extrémisme et la radicalisation


Rédigé le Samedi 26 Août 2017 à 13:43 |

Le conseiller à la Médiature de la République Ahmat Yacoub Dabio a également présenté son plan de lutte contre l'extrémisme violent et la radicalisation, dévoilé en juillet 2016 au Canada lors du 20ème congrès international des sociologues francophones. Il est notamment axé autour d'une éducation post-conflit à la culture de la paix, d'une sociologie médiatologie au service des établissements scolaires, d'une réflexion sur la radicalisation et d'une médiation institutionnelle, administrative et parlementaire. De l'avis de Ahmat Yacoub, l'extrémisme intelligent alimente l'extrémisme violent.


Le Ministère de l’Économie et de la Planification du Développement, et le Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD) au Tchad, ont lancé ce jeudi 24 août au Hilton Hôtel, l’atelier national sur les conversations nationales de prévention de l’extrémisme violent au Tchad et dans la sous-région.

L’objectif de cette consultation vise à fournir aux acteurs et parties prenantes un espace pour partager et discuter sur les approches de prévention et de lutte contre la radicalisation et l’extrémisme violent qui mène parfois au terrorisme. Cela permettra d’apporter une réponse programmatique au niveau national dans la lutte contre l’extrémisme violent et la prévention de la radicalisation.

La consultation nationale vise entre autres à faire le point des initiatives existantes dans le domaine de la prévention de l’extrémisme violent, à fournir un aperçu du contexte régional, les dynamiques et l’impact de la radicalisation et de l’extrémisme violent au Tchad et dans la sous-région, ainsi que les meilleures études de cas pratiques. En outre, elle permet aussi de présenter et de discuter des priorités nationales, la stratégie et l’approche à la prévention et à l’extrémisme violent, d’identifier les synergies et les domaines de collaboration et surtout de formuler un plan d’action multi-annuel qui sera validé.

Officiant le lancement officiel de l’atelier national sur les conversations nationales sur la prévention de l’extrême violent au Tchad, le ministre de l’Économie et de la Planification du Développement, Ngueto Tiraina Yambaye a déclaré que le Tchad est toujours debout face à ce phénomène de type nouveau, mieux encore, il est devenu un acteur incontournable dans la lutte contre le terrorisme et dans le maintien de la stabilité de la région, avant d’ajouter que les efforts, le courage et la persévérance du président Déby et des forces vives de la nation ont permis de maintenir la stabilité et la paix sociale de la nation tchadienne, faisant ainsi de cette dernière un ilot de stabilité dans un océan d’insécurité.

Le ministre a souligné que la conjugaison des efforts de l’armée tchadienne, en partenariat avec les pays de la sous-région, ont permis de restaurer la stabilité et la paix dans la zone. « C’est pourquoi, il est impératif de penser aux solutions adéquates aux racines profondes du terrorisme, à savoir l’extrémisme violent et la radicalisation. Malgré ces victoires militaires réalisées contre Boko Haram, les communautés vivant dans cette partie du pays continuent à subir les effets combinés de l’insécurité, du changement climatique et de l’extrême violent. Le déplacement des populations estimées à environ 100.000 personnes déséquilibre le tissu socio-économique des populations hôtes ».

La directrice pays PNUD, Carol Flore Smereczniak a souligné qu’un effort complémentaire face à l’extrémisme visant à renforcer la résilience des communautés vivant dans le bassin du Lac Tchad s’avère crucial dans cette région du monde. Cet atelier, d’après elle, se situe résolument au cœur des priorités définies conjointement par le gouvernement et le système des Nations-Unies, le PNUD en particulier. « Le cadre opérationnel d’assistance au développement intérimaire des Nations Unies au Tchad 2017-2021 vise à améliorer les conditions de vie des couches sociales les plus démunies, en particulier les femmes et les jeunes », explique la directrice pays PNUD, Carol Flore Smereczniak.

Plusieurs thèmes seront développés et débattus par des éminents experts au cours de cet atelier, à savoir la réponse du développement régional du PNUD face à l’extrémisme violent, l’introduction de la base idéologique de la radicalisation, et la dimension du genre en relation avec l’extrémisme violent.

Le conseiller à la Médiature de la République Ahmat Yacoub Dabio a également présenté son plan de lutte contre l'extrémisme violent et la radicalisation, dévoilé en juillet 2016 au Canada lors du 20ème congrès international des sociologues francophones. Il est notamment axé autour d'une éducation post-conflit à la culture de la paix, d'une sociologie médiatologie au service des établissements scolaires, d'une réflexion sur la radicalisation et d'une médiation institutionnelle, administrative et parlementaire. De l'avis de Ahmat Yacoub, l'extrémisme intelligent alimente l'extrémisme violent.

Les échanges sont orientés vers la formulation d’un programme national multi-annuel sur la prévention de l’extrémisme violent au Tchad et prendrons fin ce vendredi 25 août dans l’après-midi.

Le ministre de l’Économie et de la Planification du Développement, Ngueto Tiraina Yambaye. Alwihda Info
Le ministre de l’Économie et de la Planification du Développement, Ngueto Tiraina Yambaye. Alwihda Info

La directrice pays PNUD, Carol Flore Smereczniak. Alwihda Info
La directrice pays PNUD, Carol Flore Smereczniak. Alwihda Info



Nouveau commentaire :


Profil
Djamil Ahmat
Djamil Ahmat
Ahmat Mahamat Yacoub Dabio est un homme politique tchadien. Il travaille pour la paix. Il est nommé Conseiller, chargé de missions à la Médiature de la République. Il prépare une thèse de de doctorat en sociologie sur "la Gestion des conflits", en France. Titulaire d'un Master2 de l'université du Maine - France, en Histoire/relations internationales sur "les Relations Franco-tchadiennes", et d'un master1 de langues et de traduction de l'université d'Al-Azhar- Égypte. Auteurs de plusieurs ouvrages dont le plus récent est sur les relations Franco-tchadiennes.

Facebook