Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

immunités en Centrafrique: A quand la fin de règne de M. Ghislain Grezenguet ?


Alwihda Info | Par Kim Soumapkra - 10 Juin 2016 modifié le 10 Juin 2016 - 01:07

il est grand temps pour le Président Touadera de faire preuve de fermeté.


publication@lesplumesderca.com

 

Depuis plus de quatre années, la Centrafrique fait face a de pires atrocités jamais  connues dans son histoire. D'immenses pertes en vies humaines qui sont restées dans l'obscurité sans jamais faire l'objet d'une poursuite. Tout cela a cause d'un homme connu de tous les Centrafricains pour sa cupidité et sa complicité dans de nombreux actes criminels. C'est a la merci de l'ancien chef de guerre Michel Djotodia que M. Ghislain Grezenguet a été nommé comme procureur de la république. Même si son niveau intellectuel sur le banc de l'école laisse a désirer, il est aujourd'hui l'un des procureurs de la république qui ont battu le record de longévité a ce poste. Inutile de faire un point d'histoire, l'actuel procureur de la république sait pertinemment qu'il a sur la conscience la mort de nombreux innocents assassinés sous le régime de Michel Djotodia et dont le corps a été retrouvé non loin de camp Deroux, l'ancien cabinet présidentiel sous le régime seleka. De nombreux criminels prisonniers seraient échappés de la prison de ngarangba avec la complicité de ce même procureur de la république qui n'a plus d'odeur de sainteté parmi les magistrats en Centrafrique.

La cupidité et l'ethnicisme

En Centrafrique, la justice rime avec l'argent. De nombreux innocents ont ete mis aux arrêts parce que tout simplement ils manquent de moyens financiers soit pour leur appartenance a la basse classe. Et pour ça, Ghislain Grezenguet en a plein dans la poche. Des criminels de guerre ont toujours échappé aux poursuites. Le récent cas est celui du chanteur Veyzo du groupe Mc Fonctionnaire qui à été torturé par un général qui semble être M. Romain Guitinzia, ancien directeur de l'hôpital communautaire. La justice centrafricaine est aujourd'hui caporalisee par une seule ethnie a tel point que les pleurs sont légions. Tous ceux qui appartiennent a cette ethnie ont toujours gagné leurs procès soit libérés après quelques heures de détention. C'est très dommage pour un pays qui veut renaitre de ses cendres. C'est aussi honteux pour nos porteurs de tenues pour qui les Centrafricains avaient longtemps plaidé le réarmement.

Le maraboutage
C'est une pratique qui bat son plan dans l'administration centrafricaine. Et dans le système judiciaire, cela serait devenu monnaie courante. Tous ceux qui veulent faire longue vie a leur poste doivent passer soit par la franc maçonnerie soit le maraboutage traditionnel. Un ancien membre de son cabinet aurait confié que Ghislain Grezenguet adorerait cette pratique. Cela est clair, sinon comment peut-on laisser quelqu'un qui interprète mal la loi rester le plus longtemps possible a un si grand poste.
Ce dernier devra comprendre que le pays a connu des hommes comme lui. Mais aujourd'hui leurs parents ou enfants paient le pot cassé de leur méchanceté, injustice, corruption...il est grand temps pour le Président Touadera de faire preuve de fermeté. Car il sait que le peuple ne lui pardonnera point.  Au ministre Mbatta de travailler avec des gens dignes et responsables. Le peuple n'a plus besoin des hommes aux mains sales, des assassins.

Kim Soumapkra



ACTUALITES | INTERNATIONAL | TCHAD | POLITIQUE | CULTURE | EXCLUSIF | Revue de Presse | English News | 中國