Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

CAMEROUN/FIPCAM: L'opinion nationale et internationale appelle l'UE et l'UA à ouvrir une enquete contre la multinationale Bruno srl.


Alwihda Info | Par Jean de Dieu NGUEMALEU - 24 Novembre 2016


Révélé au grand jour par la presse internationale,les fraudes grotesques de la FIPCAM,filiale camerounaise de la multinationale italienne BRUNO Srl ont traversé rapidement les océans comme un bateau rempli de bois tropical volé.Il est reproché à la FIPCAM de piller les forêts et de tirer à la ruine l'économie camerounaise à partir de multiples techniques de contournement des lois en place:le noircissement d'argent,la corruption à outrance,l'achat des consciences,la fraude fiscale,la coupe illégale d'essence de bois protégé,la destruction des cimetières, l'esclavagisme des populations riveraines des chantiers,le contournement des ponts bascules,la tentative d'assassinat,l'expropriation foncière et le paiement au rabais de la taxe foncière.Votre humble serviteur appelle la presse internationale à continuer à faire un large échos de cette affaire et invite ses excellents confrères de l'ONG Public Eye à lancer une profonde investigation semblable à celle de l'affaire Blending, des déchets toxics de Trafigura.Le moment est venu de faire la lumière dans cette affaire.Votre humble reporter comme des millions d'autres personnes veulent voir clair dans cette affaire qui a plongé une partie du peuple dans la misère totale.Les populations abusées savent que la société FIPCAM et sa maison mère ont des moyens financiers pour faire un acharnement judiciaire pour défendre l'indéfendable contre les dénonciateurs et les journalistes,comme cela se fait actuellement dans la ville camerounaise de Mfou pour le cas du dénonciateur ABESSOLO Nobert arbitrairement arrêté, incarcéré et maintenu à la prison de la dite ville,et actuellement torturé à longueur de journée par les sbires au commande de la société FIPCAM.
Les cris du peuple seront surement entendus par les dirigeants de l'union européenne et de l'union africaine pour que les plaintes des ONG et des populations discriminées aboutissent à une enquête internationale et à un procès équitable en Europe.

Jean de Dieu NGUEMALEU
Journaliste d’investigation
ngedjean@yahoo.com