Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Cameroun-UE : les assurances du ministre de la Santé sur la gestion de la crise sanitaire


Alwihda Info | Par - 26 Mai 2021

Le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie et l’ambassadeur de l’Union Européenne, Philippe Van Damme, ont eu un entretien le 25 mai 2021, au sujet de la pandémie du Covid-19 au Cameroun.


D’entrée de jeu, Philippe Van Damme a marqué sa préoccupation quant à la gestion de la pandémie par l’Afrique qui, visiblement, ne le rassure pas. Il s’est notamment appesanti sur la qualité de la communication, concernant les chiffres des personnes infectées et décédées. Sur ce premier point, le ministre camerounais de la Santé publique, Manaouda Malachie a présenté la stratégie de gestion de cette crise par le Cameroun.

En effet, sur instruction du président de la République, le pays n’a pas eu recours au confinement, mais il a été adopté très tôt un protocole thérapeutique indiqué par le conseil scientifique, intégrant des produits de la pharmacopée. Pendant cette période, les chiffres de la maladie étaient communiqués tous les jours et un point de presse quotidien renseignait sur les activités menées dans le cadre de la riposte. Toutes ces actions ont ainsi permis d’atteindre un taux de guérison de 70%. L’exemple du Centre spécialisé de prise en charge des patients de Covid-19 de Yaoundé qui enregistrait, environ 200 patients par jour en mars dernier, et qui en compte désormais à peine 15. De manière générale, la courbe épidémiologique est en train de descendre. Les chiffres actuels sont en deçà de 3 000 cas confirmés sur l’ensemble du territoire.

Plan de déploiement graduel de la vaccination
Evoquant la question de la séroprévalence, le ministre de la Santé publique a rassuré son interlocuteur sur des études faites, à la fois sur les comportements des populations pour comprendre la réticence au port systématique du masque de protection, et sur les variants en circulation au Cameroun. Et grâce au séquençage génomique, a expliqué le ministre, il est désormais possible de déterminer les variants rencontrés dans notre pays.

Au sujet du faible taux d'absorption des vaccins contre le Covid-19, l'ambassadeur de l’Union Européenne regrette que moins de 50 000 personnes soient vaccinées. Philippe Van Damme brandit le risque principal de l'isolement économique de l’Afrique, qui reste à la traîne sur la question, alors que les pays d'Amérique, d'Europe, d'Asie avancent suffisamment. Le ministre de la Santé publique va alors relever que le nombre de vaccinés au Cameroun est de 62 000 personnes. Le plan de déploiement graduel de la vaccination élaboré par le Conseil scientifique a stratifié l'opération les cibles prioritaires.

En outre, l’arrivée du vaccin au Cameroun a été précédée de mauvaises informations. Toutefois, l’élargissement de la cible éligible à la vaccination (à partir de 18 ans) va permettre de toucher au moins 5 000 000 de personnes d’ici à la fin de l’année. Aussi, le plan de communication élaboré dans le cadre de la campagne de vaccination et en cours de mise en œuvre met un accent sur la communication de proximité au sein de nos communautés.








TRIBUNE & DEBATS

POINT DE VUE - 08/09/2021 - Olivier Noudjalbaye Dedingar, Expert technique et journaliste indépendant

Cameroun : l’enrichissement illicite préoccupe

Tchad : le dialogue national inclusif est-il nécessaire ? Tchad : le dialogue national inclusif est-il nécessaire ? 06/09/2021 - Martin Hidgé Ndouba


ANALYSE - 11/10/2021 - Martin Higdé Ndouba

Tchad : la dépravation des moeurs, un fléau qui gangrène la jeunesse

Cameroun : question sociale et devenir du pays Cameroun : question sociale et devenir du pays 11/10/2021 - Pr Armand Leka Essomba, chef de Département de Sociologie, Université de Yaoundé I.