Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

Congo-Nigéria : Denis Sassou N'Guesso à l'investiture de Mohammadou Buhari


Alwihda Info | Par Jonas Mvouanzi - 28 Mai 2015 modifié le 28 Mai 2015 - 22:26

C’est ce vendredi 29 mai 2015 que le nouveau président du Nigérian, Mohammadou Buhari, vainqueur des élections présidentielles du 31 mars dernier sera investit à la magistrature suprême. Répondant à l’invitation de son homologue nigérian, le président congolais, Denis Sassou N’Guesso a quitté Brazzaville le 28 mai, pour Abuja.


Elu en mars dernier contre le président sortant Goodluck Jonathan, le nouveau président nigérian, Muhammadu Buhari 72 ans, sera investi à la magistrature suprême, ce vendredi à Abuja au Nigéria. Le président Denis Sassou N’Guesso, le président sud-africain Jacob Zuma, le secrétaire d’État américain John Kerry et le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius font partie des dizaines de dignitaires étrangers attendus dans la capitale nigériane pour la cérémonie d’investiture.

Le président Congolais a quitté la capitale Brazzaville en début d’après midi pour Abuja. Près de trois heures après son décollage, le président sud africain, Jacob Zuma, a atterri à l’aéroport international de Maya-Maya pour une escale technique .A sa descente de l’avion, il a été reçu par le directeur de cabinet du chef de l’Etat, Firmin Ayessa.

Désigné comme l’un des géants d’Afrique, le Nigéria et le Congo entretiennent des relations bilatérales depuis 1974 avec notamment, l'ouverture de la mission diplomatique du Nigeria en République du Congo. Les deux pays partagent les mêmes points de vue au plan international. Ils sont tous deux membres des organisations multilatérales tels que la Commission du Golfe de Guinée, l'Association des producteurs de pétrole en Afrique (APPA) et de l'Union Africaine (UA).


Ce rapprochement qui fait que le Congo soit totalement impliqué dans la lutte contre la secte nigériane Boko Haram. Denis Sassou N’Guesso est l’un des chefs d’Etat africains qui a reçu mandat lors du sommet extraordinaire de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), tenu le 16 février dernier à Yaoundé (Cameroun), pour se rapprocher de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Ce, en vue d'explorer les possibilités de la tenue d'un sommet bipartite pour coordonner toutes les actions d’éradication de ce fléau qui menace gravement la paix, la sécurité et le développement en Afrique.