Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERNATIONAL

Djibouti : Après 18 mois de détention arbitraire, les trois leaders de l’opposition USN sont enfin libres


Alwihda Info | Par Huno Djibouti - 28 Août 2014 modifié le 28 Août 2014 - 11:42


Djibouti : Après 18 mois de détention arbitraire, les trois leaders de l’opposition USN sont enfin libres
Abdourahman Barkat God, Abdourahman Souleiman Bachir et Guirreh Meidal Guelleh, arrêtés le 25 février 2014, ensuite placés en mandat de dépôt avant d’être condamnés arbitrairement sous les motifs fallacieux d'incitation à l'insurrection et troubles à l'ordre public, à des peines 18 mois de prison et 5 ans de privation de droits civiques, viennent d’être relâchés ce mercredi 27 août 2014, après avoir purgé leurs peines d'emprisonnement.

Très écoutées par les Djiboutiens, leur unique crime fut leur engagement politique lors des élections législatives.

En effet Djibouti est dans une impasse politique sans précédent, qui a pour origine le «hold-up électoral» du 22 février 2013 et qui perdure dans un climat de répression policière et judiciaire implacable, contre les partis politiques de l’opposition sous la bannière de l'Union pour le Salut National - USN, les journalistes indépendants, les défenseurs des droits de l’Homme, les ONG ou toute voix dissidente.

Après deux tentatives d’un dialogue politique avorté à cause du régime, l'alliance au pouvoir et l’opposition sous la bannière de l'Union pour le Salut National (USN) vont à nouveau se mettre à la table des négociations. Mais pour ce faire, le chef de l’état djiboutien, devra sincèrement opter et de façon claire pour une rupture radicale avec les dérives autocratiques et de mauvaise gouvernance de son régime.

En attendant un hypothétique accord, les Djiboutiens rendent hommage à ces hommes d'honneur et fêtent la victoire de l’intégrité face à l’arbitraire et à l'injustice.

Huno Djibouti