Ahmat Yacoub

Zambie : Ahmat Yacoub représente la Médiature aux activités des enquêteurs de l'Ombudsman


Rédigé le Mardi 12 Novembre 2013 à 08:37 |

La vice présidente de la république a ouverte les activités des enquêteurs de l'Ombudsman. La Médiature du Tchad est représentée par deux conseillers chargés de missions auprès du Médiateur de la République en l'occurrence Ahmat Yacoub Dabio et Mme Solkem.


Longtemps attendue, la rencontre des Ombudsman africains a finalement eu lieu à Lusaka, en Zambie, dans le cadre d'une formation des enquêteurs Ombudsman (Médiature). Les activités d'échange et de formation qui durent 10 jours, sont assurées par une équipe canadienne spécialisée dans le domaine de la Médiature. Il s'agit de l'Ombudsman de l'Ontario, André Marin et deux collaboratrices qui aborderont plusieurs thèmes parmi lesquels: l'enquête systémique, la planification des enquêtes, les témoins et entrevues, l'évaluation des preuves, la communication, médias sociaux et technologie. Après le mot de bienvenue de Mme la Médiateur de la Zambie, la rencontre a été inaugurée par la vice présidente de la république de la Zambie, présidente de la Cour suprême. Dans son allocution, elle a qualifié ce moment de privilège. "c'est un privilège spécial pour moi car dans le passé, je faisais partie de vous et ce n'est pas chaque jour qu'on peut avoir l'opportunité de s'adresser à des professionnels comme vous (...) La Médiature a des pouvoirs juridiques qui lui permettent de l'exploiter pour mener à bien sa mission d'être du côté du plaignant, d'enquêter pour arriver à la vérité, mais il faut éviter des dérapages."

De son côté, l'Ombudsman namibien qui assure aussi la vice présidence de l'IIOM (institut des Ombudsman), a souligné que malgré les difficultés, la Zambie a réussi pour la première fois de coordonner et rassembler les anglophones et les francophones dans une seule formation.

Prenant la parole, Mme l'ambassadrice de France en Zambie a exprimé sa joie d'être parmi les Ombudsmen et a reconnu qu'il y a encore du travail à faire pour l'indépendance de la Médiature. "Je pense aussi qu'un aspect de souveraineté important concerne la communication car il y a la nécessité de faire connaître votre travail pour que les citoyens aient finalement accès à votre travail"", a indiqué l'ambassadrice de France en Zambie. Elle a conclu son mot en invitant les séminaristes à tirer profit de ce séminaire, car, dit-elle, l'union fait la force entre médiateurs et la coopération entre francophones et anglophones assure l'échange d'expérience et permettra à la médiation d'avancer."

Dans son allocution d'ouverture, Mme Halima Traoré, Médiateur de Burkina Faso et vice présidente de l'AOMA a qualifié la rencontre de défi aussi bien pour la Zambie pour nous recevoir mais également pour les participants francophones qui ont fait tout ce trajet pour se retrouver dans leur pays la Zambie. "Je dirai aux associations qu'au delà des langues qui constituent des barrières, il est possible de renforcer la capacité, et je voudrai dire que les difficultés dans l'organisation n'ont pas manqué pour avoir rassembler tout ce monde et je voudrai dire merci à la Médiatrice de Zambie. Plusieurs membres des différentes médiatures africaines participent au séminaire qui finira dans dix jours. Parmi les Médiatures ayant fait le déplacement, le Niger, le Tchad, la Namibie, l'Afrique du Sud, la côte d'Ivoire, la Tunisie, le Bénin, Djibouti...

La Médiature du Tchad est représentée par deux conseillers chargés de missions auprès du Médiateur de la République en l'occurrence Ahmat Yacoub Dabio et Mme Solkem.



Nouveau commentaire :


Profil
Djamil Ahmat
Djamil Ahmat
Ahmat Mahamat Yacoub Dabio est un homme politique tchadien. Il travaille pour la paix. Il est nommé Conseiller, chargé de missions à la Médiature de la République. Il prépare une thèse de de doctorat en sociologie sur "la Gestion des conflits", en France. Titulaire d'un Master2 de l'université du Maine - France, en Histoire/relations internationales sur "les Relations Franco-tchadiennes", et d'un master1 de langues et de traduction de l'université d'Al-Azhar- Égypte. Auteurs de plusieurs ouvrages dont le plus récent est sur les relations Franco-tchadiennes.

Facebook