Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

55 raisons de vivre au Tchad


Alwihda Info | Par Chérif ADOUDOU - 10 Août 2015 modifié le 10 Août 2015 - 22:59

A l’occasion de la 55ième fête de l’indépendance, ce mardi 11 août 2015, vous trouverez, dans un pur souci de patriotisme, les 55 raisons pour vous convaincre de vivre (ou pas) au Tchad.


Chérif ADOUDOU
Chérif ADOUDOU
Vous souvenez-vous des Lettres persanes ? Sans vouloir comparer mon insignifiante plume à celle de Montesquieu, je souhaite que ces lignes, miroir de la société tchadienne contemporaine, soient lues dans l’esprit d’Usbek et Rica, les héros du roman. C’est-à-dire avec beaucoup de sagesse (second degré).

OPINION

La vie au Tchad est un enfer pour certains. Le manque d’infrastructures, le chomage, les inégalités sociales, les perspectives d'avenir nulles, etc. leur font croire qu’ils sont mitoyens de Lucifer. Les raisons de se plaindre du pays de Toumai sont nombreuses. Pour d’autres par contre, vivre ici est un sacerdoce. Pour les premiers comme pour les seconds, voici les 55 raisons de rester (ou pas) au pays.

1 - Nous sommes Tchadiens

Pas besoin d’explications. C’est une raison suffisante pour rester (ou pas) au Tchad.

2 - Demain c’est le 11 août

Et nous seront fiers d’assister au défilé militaire. Cette démonstration de force est depuis 2011 notre fierté. Autant que « Kelou bit’a Diguel » ou la viande grillée de Zongo. C’est avec une certaine effervescence que nous irons célébrer nos vaillants soldats qui tomberont au front. Pour qui au fait ?

3 - Le pétrole offre des opportunités d’affaires

Si vous êtes Français, Italiens, Libanais ou plus largement Juifs (et blanc de préférence) et que vous avez des sommes importantes à laisser en guise de pots de vin, les opportunités d’affaires sont pléthores dans le Tchad de l’ère pétrolière. La variante homme noir existe également. Camerounais, Ivoiriens travaillez votre bagou, n’ayez pas froid aux yeux tout en argumentant qu’aucun tchadien n’est capable de réaliser ce que vous proposez. A vous le pactole ! Toi Tchadien ? Tu pourras, si tu es diplômé, travailler pour eux.

4 - La saison des pluies est une grâce de Dieu

A la première goutte de pluie vous entendrez l’expression pavlovienne « il fait beau temps ». Si vous vivez dans une maison bien étanche et que les rues qui mènent à votre domicile ne sont pas inondables, c’est vrai qu’une grosse pluie est toujours agréable. Pour les autres citadins…

5 - Parce que les mois de décembre et janvier sont froids

Même si la poussière nous bourre le nez, se couche avec nous dans nos draps et décors nos tables, nous aimons cette fraicheur si rare. Certains portent même des bonnets.

6 - Parce que les mois de mars, avril et mai sont suffoquants

Ce point 6 est surtout un argument pour ceux qui souhaitent quitter le Tchad. Les autres, ceux qui resteront, avanceront que depuis quelques temps, la  SNE (ex STEE) a amélioré la livraison d'électrcité. Par conéquent, les 52 degrés ambiants sont plus acceptables.

7 - Les mariages somptueux

Entre les valises, les doukhan, les fêtes, le moskoro et tout le tralala, vous êtes saigné à blanc. Le pire c’est que ce sont les autres qui s’éclateront. Passage quasi obligé pour certains. D’autre fuient le pays et se marient avec une Congolaise en France ou au Canada. Une frange s’accommode de sont célibat pour ne pas brûler ses ailes.

8 - Intégration à la fonction publique

Pour 99% des Tchadiens, c’est la voie royale. Devenir fonctionnaire est l’étape initiale du jeune diplômé. Ensuite advienne que pourra. Les plus patients et les plus chanceux attendront 3 ans avant d’avoir leur matricule de fonctionnaire. D’autres le recevront au domicile familial dans les 24 heures. UNITE-TRAVAIL-PROGRES.

9 - Les moustiques

A 16 heures 29, c’est-à-dire en pleine après-midi, j’ai dû pulvériser mon salon. Les moustiques de Ndjamena, de la taille d’un grain d’arachide (j’exagère juste un peu) ont pris une telle confiance que nous sommes obligés de nous battre avec eux 24 heures sur 24. Je me considère comme un « sacerdocien » de Ndjaména, mais à cause de ces insectes je quitterai le pays pour des cieux plus cléments.

10 - La polygamie et la polyandrie

Nous sommes habitués aux hommes avec 4 épouses. Et peut-être 2 copines pour agrémenter le tout. Mais ces dernières années, ce sont les jeunes femmes (parfois des filles, voire des fillettes) qui collectionnent simultanément 3 ou 4 amants. Perte de valeurs ? Non, c’est la forme absolue de modernité.  « Elles font comme les femmes dans les séries télévisées turques » vous diront certains experts. Ah, si c’est ainsi que ça se passe en Turquie alors c’est acceptable. Et le taux de prévalence du VIH ?

10

. . . 17 . . .

20 - Abéché

La grande ville de l’est du Tchad est un haut lieu du la culture negro-musulmane.  L’Office tchadien du tourisme ne vous l’a jamais présentée car elle ne fait pas partie de l’Ennedi. Cette région est, selon l’avis des dirigeants du tourisme tchadien, la seule digne d’intérêt. Et pour cause, c’est la région d’origine d’Idriss Deby. Leur mandat leur exige, pensent-ils, de faire uniquement plaisir au Président. Donc je peux les comprendre.

21 - Sarh

La belle et verdoyante ville du sud avec ses belles avenues, ses bâtiments coloniaux presque intacts aurait pu être un parfait site de villégiature.  L’Office tchadien du tourisme ne vous l’a jamais présentée car elle ne fait pas partie de l’Ennedi. Cette région est, selon l’avis des dirigeants du tourisme tchadien, la seule digne d’intérêt. Et pour cause, c’est la région d’origine d’Idriss Deby. Leur mandat leur exige, pensent-ils, de faire uniquement plaisir au Président. Donc je peux les comprendre.

. . . 26 . . . 34 . . .

38 - Airtel et Tigo

Motus et bouche cousue. On ne badine pas avec les intérêts financiers. Ce sont mes potentiels clients. "Daraba hanal iyal ma liyip", comprenez "On ne joue pas avec le gombo (la ration) des enfants".

. . . 49 . . .

51 - Ngueli

La frontière entre le Tchad et le Cameroun est cet endroit qui vous décourage de vouloir rendre une petite visite au cousin de Kousseri. Ce petit périmètre dans lequel rêgne le chaos, mais qui gagne néanmoins une certaine valeur immobilière, est le haut lieu de toutes les turpitudes propres au Tchad contemporain.

. . . 54

55 - Les belles paroles

Vous pensiez vraiment que j’allais rédiger un TOP 55 ? Vous êtes bien naïfs. Sachez que dans le Tchad de 2015, on ne vous vend jamais ce que l’on vous promet. La vie serait bien trop belle. Crédules comme vous êtes, le Tchad n’est pas fait pour vous (ou vous pour le Tchad). Partez. Partez très loin !

Quels sont les arguments que vous pouvez avancer pour convaincre quelqu’un de rester (ou pas) au Tchad ?

Bonne fête nationale.
Chérif ADOUDOU