Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Afrique /Sécurité : la FOMAC expérimente sa capacité de déploiement rapide à Pointe-Noire au Congo


Alwihda Info | Par Jonas Mvouanzi - 25 Octobre 2014 modifié le 25 Octobre 2014 - 14:22

Afrique /Sécurité : la FOMAC expérimente sa capacité de déploiement rapide à Pointe-Noire au Congo
La force multinationale de l’Afrique centrale (FOMAC) organise, du 20 au 28 octobre 2014, un exercice multinational et multidimensionnel dénommée « Loango 2014 ». Cet exercice a pour enjeu principal de tester la capacité de la communauté économique des états de de l’Afrique centrale (CEEAC) à planifier et à conduire une capacité de déploiement rapide (CDR).



L’exercice « Loango 2014 » regroupe l’ensemble des pays membres de la CEEAC et compte un effectif de plus de 3000 hommes constitué d’une composante miliaire, police/Gendarmerie, civile puis de troupes de soutien réel, de démonstrations tactiques et techniques. Les enjeux de cet exercice sont de taille. Il s’agit de tester l’opérationnalité de la capacité de déploiement rapide (CDR), de définir des procédures opérationnelles communes et de renforcer les liens de fraternité et d’amitié entre pays membres.

Selon le communiqué de presse de la direction de l’exercice de Loango 2014, le déploiement de cette CDR s’avère comme une nécessité impérieuse dans le contexte actuel, où d’énormes difficultés sont à relever notamment l’engagement d’une force onusienne au Mali avec une force de participation de la FAA, et le renforcement de la FOMAC en Centrafrique avec le passage de la MiCOPAX à la MISCA. Ces difficultés, précise le communiqué, ont fait apparaitre l’idée d’un nouveau concept de capacité de réponse immédiate aux crises(CARIC) prônée par l’Union Africaine.

Placé sous le thème « Intervention de la force dans le cadre d’une capacité de déploiement rapide pour résorber une situation d’extrême gravité de péril humanitaire, selon les scénarii 6 et 5 du concept de la force africaine en attente », l’exercice comprend deux phases, dont un CPX, précédé d’un warm-up et d’un FTX (exercice avec déploiement de troupes) suivi d’un VIP Day.

Mobilisant un effectif de plus de 3000 hommes, l’exercice met en jeu un poste de commandement multinational interarmées de théâtre (PCMIAT), des postes de commandement (PC), des composantes tactiques (terre, air, naval, police/gendarmerie, civile) et des troupes déployées sur le terrain. Le niveau stratégique est représenté par la direction de l’exercice (DIREX) indique le communiqué de presse..

Dans les coulisses, on parle de la participation de quelques chefs d’Etat de la CEEAC dont les arrivées seraient prévues entre les 27 et 28 octobre à Pointe-Noire. Sur le terrain, chaque matin dans les grandes artères de la ville économique s’observe un déploiement massif des engins de guerre et des hommes en uniformes. Partout, la ville est pavoisée des banderoles pour annoncer l’évènement. Du côté des media, le relais est très assuré avec de nombreux reportage sur le terrain.

Il est à souligner que l’exercice « Loango 2014 » est ordonné par le président en exercice de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEEAC. Conjointement organisé par le secrétariat général de ladite communauté avec le Congo, cet exercice est dirigé par le chef d’état-major général des forces armées congolaises qui assure le montage, la planification et l’exécution de l’exercice. Les chefs d’état-major des armées des Etats membres de la CEEAC sont des co-directeurs de l’exercice indique le communiqué de presse qui précise qu’une parade militaire sanctionnera cet exercice en présence du président Sassou n’Guesso et ses hôtes de la CEEAC.

L’exercice Loango 2014 est une recommandation de la feuille de route III de la force africaine en attente (FAA) et la réunion tenue, les 15 et 16 avril 2010 en Ethiopie entre l’UA et les forces régionales en attente, a débouché sur la note de cadrage harmonisée définissant les paramètres et le chronogramme de l’opérationnalisation de la CDR dans les 5 communautés économiques régionales/mécanisme régional.

Le rendez-vous de Pointe-Noire qui s’inscrit dans ce cadre est une suite logique d’une série de conférence organisée en amont. Parmi lesquelles, la 14 ème commission de défense et sécurité tenue en février dernier à Brazzaville et la 6ème réunion extraordinaire du conseil des ministres du conseil de paix et de sécurité de l’Afrique centrale (COPAX) de juillet 2014 à Pointe-Noire .Le choix de Loango se réfère à l’histoire .Son royaume a fortement marqué l’histoire du Congo à côté de son homologue Téké. Le logo de cet exercice est une colombe aux ailes ouvertes, symbole de la paix, surplombée par un cercle.



EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements