Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

Alwihda répond au Porte parole des Forces Armées Djiboutiennes


Alwihda Info | Par - 18 Août 2014 modifié le 18 Août 2014 - 16:24

Alwihda se réserve le droit de vous poursuivre devant des juridictions compétentes.


Alwihda répond au Porte parole des Forces Armées Djiboutiennes
Monsieur 
le Commandant Rachid Hachi Youssouf
Porte parole des Forces Armées Djiboutiennes et chargé de presse,

Monsieur,
Votre réaction par rapport à l'article publié par Alwihda est totalement démesurée et irresponsable.
Alwihda est un organe de presse ouvert à tous les africains. Nous publions les réactions, analyses, actualités sans prendre parti. En effectuant cette mission, nous sommes certains que des régimes dictatoriaux véhiculent des informations fallacieuses selon lesquelles Alwihda est au service de telle ou telle partie. Nous avons espéré que vous ne soyez pas de cette mentalité archaïque. Nous admettons qu'il nous appartient de publier toute réaction visant à rectifier ou à démentir une information quelconque. Et c'est dans cet esprit que nous avons mis en ligne votre réaction. Vous conviendrez avec nous que nous n'avons pas pris le soin de vérifier si oui ou non vous êtes le porte parole de l'armée ou si votre  information est erronée.

Prenons l'exemple de l'ancien président centrafricain M. Djotodia qui a téléphoné hier à Alwihda pour démentir une information sur la partition de la RCA et a apporté des éclaircissements que nous avons pris en considération. C'était dans le plus grand respect. 
 
Dans votre réaction, nous relevons quelques contradictions. Lorsque vous dites: "Ces opérations de ratissage sont permanentes et font partie de la mission des troupes stationnées au Nord du pays", n'est ce pas une preuve de plus, de la présence des combats vous opposant aux combattants du Frud que vous qualifiez dans votre courrier des "malfaiteurs"?

Monsieur le porte parole,

Accuser Alwihda de faire la propagande d'un mouvement armé  visant à semer la zizanie dans un pays est une accusation grave et Alwihda se réserve le droit de vous poursuivre devant des juridictions compétentes. 
 
Le Directeur général
du groupe Alwihda 
Djamil Ahmat



1.Posté par niqna dabaleh tadjourah. qellamo le 18/08/2014 22:47 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

2.Posté par adjoro le 19/08/2014 17:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
VRAIE INFORMATION source Tchadanthropus POUR VOUS

Flash Info

19/08/2014

Flash Info

19/08/14: TCHAD/Borkou/Ennedi/Tibesti: De sources dignes de foi, les nouvelles qui proviennent du nord du Tchad ne rassurent pas le régime d’Idriss Deby. Plusieurs véhicules militaires auraient précédé Idriss Deby parti lundi dans la matinée sur Faya-Largeau. Entre dimanche et l’après-midi de lundi, 125 véhicules avec hommes et armes, 15 camions-citernes, et 30 véhicules bâchés auraient été aperçue à la sortie périphérie nord de la capitale tchadienne en partance vers le nord du Tchad. À 15 kilomètres de N’Djamena, les pilotes des hélicos MI 24 avaient commencé leur entrainement non loin de la capitale. Chose marrante, hier nous avons publié une info sur les fétiches et les marabouts. Nous apprenons par une source quasi sûre qu’un ministre influent du régime Deby a été envoyé à Maiduguri au Nigéria, porteur de 500 millions de FCFA auprès du cheikh Brahim Saleh, afin de faire des incantations en faveur du régime Deby face à ce qui se passe. Gageons qu’un travail peut être fait pour le salut des Tchadiens. Mais le nord du Tchad inquiète. Ceci explique cela… à suivre.

3.Posté par adjoro le 19/08/2014 21:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Source : Yahoo.fr, actualité

CE QUE FAIT ALWIHDA ET SA BRANCHE POLITICO-RELIGIEUSE SELEKA CONTRE LE PEUPLE DE
CENTRAFRIQUE: VU PAR Le Grand MUFTI D'ARABIE SAOUDITE

Le grand mufti d'Arabie saoudite, Abdel Aziz Al-Cheikh, a violemment dénoncé mardi les jihadistes de l'Etat islamique (EI) et d'Al-Qaïda, les qualifiant d'"ennemi numéro un de l'islam".

"Les idées d'extrémisme, de radicalisme et de terrorisme (...) n'ont rien à voir avec l'islam et (leurs auteurs) sont l'ennemi numéro un de l'islam", a décrété le mufti dans un communiqué, citant nommément l'Etat islamique en Irak et en Syrie, ainsi qu'Al-Qaïda. et Alwihda

"Les musulmans sont les principales victimes de cet extrémisme, comme en témoignent les crimes perpétrés par le soit-disant EI, Al-Qaïda et les groupes qui leur sont liés", Alwihda a-t-il ajouté, en citant un verset du Coran appelant à "tuer" les auteurs d'actes préjudiciables à l'islam.

4.Posté par Abda Med le 19/08/2014 23:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi ne pas demander à Mr Rachid ou se situe wer? Cet homme na jamais mis le pied dans le nord du pays et par conséquent ignore la réalité du terrain....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Pour poster un commentaire, vous devez utiliser un Email valide. Les commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi seront effacés.
En raison d'un nombre important de commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi, les commentaires sont désormais soumis aux modérateurs afin d'être vérifiés.

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements