Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Assistance : Miss Congo au chevet des vieillards de l'Hospice Paul Kamba à Brazzaville


Alwihda Info | Par Chiris Exaucé Marsala - 20 Septembre 2016 modifié le 20 Septembre 2016 - 21:45

« J’ai eu faim et vous m’avez donné à manger », ces paroles écrites au fronton de l’Hospice des vieillards Paul Kamba n’ont pas laissé indifférente, la Miss Congo .Mlle Michelle Yako y a répondu par un don de vivres, ce 15 septembre 2016. Un signe d’amour et de considération qui est la matérialisation des engagements pris lors de son élection à la couronne nationale.


A quelques encablures du mythique stade Eboué et de la paroisse sainte Anne du Congo, dans l’arrondissement 3 Poto-poto du côté droit de l’avenue de la paix, s’érige la rue Paul Kamba siège de l’hospice des vieillards avec une clôture et un bâtiment à niveau qui attirent par leur beauté.

C’est dans ce cadre somptueux que la Miss Congo a réalisé son geste d’amour et de considération. Dans sa gibecière, des vivres. Une façon pour elle de traduire dans les faits les engagements pris lors de son élection. « Je suis très heureuse d’assister à une messe en compagnie des personnes du 3 ème âge et je leur ai apportées quelques dons qui ne sont autre que l’expression d’amour et de considération, a lâché Mlle Michelle Yako à la presse avant d’ajouter « cet engagement est bel et bien dans mon projet de société. Je saisis cette occasion pour inviter es personnes de bonne volonté à œuvrer pour le bien être des personnes du 3 ème âge.»

Ce geste n’a pas laissé indifférent le responsable de l’hospice Paul Kamba, Sita Jean Bosco : « Nous sommes reconnaissant vis-à-vis de Miss Congo, car c’est pour la première fois qu’une jeune fille Miss Congo vienne visiter l’hospice des vieillards Paul Kamba et nous disons merci et que Dieu la comble de plus de bénédictions. »
A noter que, l’hospice des vieillards Paul Kamba de Poto-poto existe depuis 1970 et compte actuellement une trentaine de personnes du 3 ème âge. C’est une structure de Caritas Congo de l’Archidiocèse de Brazzaville, précisément de la paroisse Sainte Anne du Congo. Ce centre éprouve de nombreuses difficultés. Car il n’est pas subventionné et ne vit que par la politique de la main tendue, des subventions, ainsi que des dons. En plus, les travailleurs ne sont que des bénévoles de l’Eglise catholique. D’où l’appel lancé aux pouvoir public d’avoir un regard tout particulier sur les personnes du 3ème âge, vivant en ces lieux.
 


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements