Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
EDITORIAL

Cameroun : 177 subventions attribuées à des organisations de la société civile pour 1.9 milliard de francs Cfa


Alwihda Info | Par - 26 Août 2015 modifié le 26 Août 2015 - 14:42

Un atelier de clôture centrée sur le bilan, les perspectives et les engagements des parties prenantes au programme PASC se tient du 26 au 27 août 2015 à Yaoundé, la capitale politique camerounaise.


Bertin Lukanda-chef de programme PASC
Bertin Lukanda-chef de programme PASC
Le Programme d’Appui à la Société Civile avait été conçu comme un outil de renforcement des capacités des organisations de la société civile en vue d’améliorer leurs capacités à participer à la transformation sociale aux cotés des pouvoirs publics.
 « Entre 2012 et 2015, d’importantes activités ont été menées à travers les dix régions » ; a indiqué Marc jiofack, responsable information et communication au PASC.  Dans une note à la presse, jiofack a expliqué que : « les activités ont concerné notamment l’appui aux initiatives de promotion de la gouvernance de la gouvernance dans diverses thématiques tels que la gouvernance foncière, l’état civil, la santé, l’inclusion sociale des personnes défavorisées. Un accent a été mis sur la promotion des espaces d’échanges et de concertation pluri-acteurs (OSC-secteur publics et privés) et sur le renforcement des capacités des OSC sur divers aspects relatifs à la gouvernance et à la décentralisation. Des chantiers de capitalisation de ces activités ont été entrepris pour en mesurer l’ampleur et en tirer toutes les leçons ».
Activités
Le gouvernement camerounais, par la voix du secrétaire général du ministère de l’économie, de la planification et de l’aménagement du territoire, Gilbert Didier Edoa, représentant le Ministre, a indiqué que : « 177 subventions ont été attribuées à des organisations de la société civile pour un montant global d’environ 1.9 milliard de francs Cfa ;la participation de près de 3000 membres des Organisations de la société civile à des séances de formation et ateliers thématiques de renforcement des capacités ;la publication et la dissémination d’une vingtaine de guides de formation et bulletins de capitalisation à travers le pays ;une multitude d’appuis aux initiatives de gouvernance dans divers secteurs tels que l’environnement, l’insertion économique des personnes handicapées, la santé, la décentralisation et la fiscalité locale… ;l’organisation d’une quinzaine d’ateliers de formation dans le cadre du renforcement des capacités des organisations de la société civile de divers niveaux, dans les domaines du suivi des politiques publiques, des relations médias-société civile, de la gestion des finances publiques, du rôle des OSC dans le processus de décentralisation… ;la réalisation de plusieurs études consacrées à l’amélioration de l’environnement des organisations de la société civile au Cameroun, concernant notamment le cadre juridique, le partenariat Société Civile-secteur privé, et les cadres de concertation société civile-pouvoirs publics ».
Enfin, le correspondant de Alwidainfo a appris que : « Le programme de coopération du 11ème Fonds Européen de Développement qui couvre la période 2014-2020, intègre la poursuite de l’appui à la société civile, dans l’optique de la consolidation de ce secteur, au titre du renforcement de sa contribution à la bonne gouvernance du Cameroun »
 L’atelier de clôture se veut comme l’aboutissement des réflexions menées par et autour du Programme sur le rôle présent et futur de la société civile dans le cadre général du Programme et la capitalisation des activités réalisées. Près de 100 participants prennent part aux assises de Yaoundé.
Au  Cameroun  depuis  deux  décennies,  le  rôle  de  la  société  civile  dans  le  développement économique et social, le renforcement de l’Etat de droit et la promotion de la bonne gouvernance de l’Etat, ainsi que leur rôle potentiel en tant que relais de l’opinion des citoyens sont de plus en plus reconnus.
Plusieurs milliers d’Organisations de la Société Civile (OSC), existent sur toute l’étendue du territoire,  avec  une  implication  dans  les  politiques sectorielles, une volonté d’exercer des fonctions de veille des politiques publiques et d’agir dans la promotion des Droits de l’Homme, pour la lutte contre la corruption, pour la protection de l’environnement, la transparence de l’action publique ou de l’exploitation des ressources naturelles. 
 

Le panel à l'atelier de cloture de la phase opérationnelle
Le panel à l'atelier de cloture de la phase opérationnelle

Ismael Lawal
Correspondant d'Alwihda Info à Yaoundé, Cameroun. +237 695884015 En savoir plus sur cet auteur

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements