Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
MEDIAS

Cameroun : Le Snjc sollicite l'intervention de la communauté internationale pour la libération du journaliste François Fogno Fotso


Alwihda Info | Par - 21 Septembre 2015 modifié le 21 Septembre 2015 - 17:09

Dans un communiqué de presse signé le 21 septembre 2015 à Douala, Denis Nkwebo, Président National du Bureau exécutif du Syndicat National des Journalistes du Cameroun(SNJC) sollicite une prompte intervention de la Fédération internationale des journalistes (Fij), le Comité pour la protection des journalistes (Cpj) et Reporters sans frontières (Rsf), pour sensibiliser l’opinion internationale sur la phobie sécuritaire et la dérive liberticide du gouvernement camerounais. Voici l’intégralité du communiqué parvenu lundi en mi-journée à Alwihdainfo.


Cameroun : Le Snjc sollicite l'intervention de la communauté internationale pour la libération du journaliste François Fogno Fotso
Cameroun : Le Snjc sollicite l'intervention de la communauté internationale pour la libération du journaliste François Fogno Fotso
Mardi 15 septembre 2015, François Fogno Fotso, journaliste, directeur de publication de l’hebdomadaire Génération Libre a été interpellé par des éléments des forces de sécurité à Yaoundé. « Alors que je me rendais à mon bureau, je suis tombé sur une altercation entre des civils. En voulant faire usage de mon téléphone pour prendre quelques images, je me suis vu violenter par un agent de la police qui m’a dépouillé de mon téléphone, puis m’a conduit au commissariat central n°1 », a expliqué le journaliste au Snjc.

Le même jour après 22 heures, François Fogno Fotso a été conduit au Groupement mobile d’intervention (Gmi) n°1 où il a passé la nuit en compagnie de cinq membres de Dynamique citoyenne, interpellés dans le cadre d’une manifestation conduite par son président Jean Marc Bikoko.
Le lendemain 16 septembre, à 14h30 mn, François Fogno Fotso a reçu une note du gouverneur de la région du Centre Joseph Otto Wilson. La note en question le présente comme membre de Dynamique citoyenne, et lui signifie sa garde à vue administrative d’une durée de 15 jours.
Le Snjc dénonce la brutalité policière dont François Fogno Fotso a été victime, et condamne l’utilisation abusive de ses prérogatives par le gouverneur de la région du Centre Joseph Otto Wilson, qui attribue injustement au journaliste la qualité de membre de Dynamique citoyenne.
Le Snjc dénonce la garde à vue administrative de François Fogno Fotso et exige sa libération immédiate, sans condition.
Le Snjc sollicite une prompte intervention de la Fédération internationale des journalistes (Fij), le Comité pour la protection des journalistes (Cpj) et Reporters sans frontières (Rsf), pour sensibiliser l’opinion internationale sur la phobie sécuritaire et la dérive liberticide du gouvernement camerounais.
Le Snjc invite tous les journalistes et les travailleurs des médias à se mobiliser contre l’arbitraire et à dénoncer les atteintes graves contre la liberté de la presse au Cameroun.

 

Ismael Lawal
Correspondant d'Alwihda Info à Yaoundé, Cameroun. +237 695884015 En savoir plus sur cet auteur


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 23 Mai 2016 - 16:26 Médias : lancement de Gabon 24

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements