Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Cameroun : plus de représentativité pour les femmes


Alwihda Info | Par - 12 Août 2016 modifié le 12 Août 2016 - 08:05

C’est l'objectif réaffirmé dernièrement à Yaoundé, à l’occasion de la célébration de la journée africaine de la décentralisation et du développement local.


L’autonomisation des femmes est un atout pour éradiquer la pauvreté et la faim.
L’autonomisation des femmes est un atout pour éradiquer la pauvreté et la faim.
De concert avec les autres pays africains, le Cameroun a célébré le 10 août 2016, la 5ème journée africaine de la décentralisation et du développement local. Les activités organisées au cours de cette journée ont offert aux différentes parties prenantes intervenant dans le processus de décentralisation, l’opportunité de réfléchir sur sa mise en œuvre impérative.
Il a également été question d’évaluer ledit processus et de promouvoir ses valeurs et principes, dans la perspective de l’avènement d’un véritable développement en Afrique. Le thème retenu cette année par l’Union africaine portait sur : « L’équité, la promotion du genre et l’autonomisation des femmes pour une meilleure réalisation de l’Agenda 2063 et l’atteinte des objectifs de développement durable ». Par ailleurs, deux sous-thèmes ont été élaborés. Le premier portait sur les stratégies d’amélioration de la représentation des femmes dans les différents organes de leurs collectivités locales, tandis que le deuxième avait trait à l’autonomisation des femmes rurales, un atout pour éradiquer la pauvreté et la faim.
Dans le cadre de cette édition, l’Association Communes et villes unies du Cameroun (CVUC) a organisé une conférence/débat sur le premier sous-thème. Elle a eu pour cadre, le 10 août 2016, la salle des actes de l’hôtel de ville de Yaoundé, avec notamment pour intervenants, Mme Yvette Etoundi Ayissi, la présidente sur Réseau des femmes maires du Cameroun (Refemac), par ailleurs maire de Yaoundé V, le Pr Justine Diffo, coordinatrice nationale de l’organisme More Women in Politics et Blaise Testelin Nana, président du Réseau des journalistes de la Décentralisation.
Les participants à cette conférence/débat étaient pour la majorité des femmes maires, des adjointes aux maires, des conseillères municipales, ainsi que le personnel féminin des communes. En s’appuyant sur l’expérience des différents réseaux, les intervenants ont ressorti les principaux outils stratégiques possibles, avec en prime, l’accroissement de la représentation des femmes dans les différents organes de leurs collectivités locales.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements