Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

Centrafrique : Djotodia aura-t-il le courage d'ouvrir cette lettre ?


Alwihda Info | Par Simon- koitoua - 31 Octobre 2013 modifié le 31 Octobre 2013 - 21:53


Michel Djotodia. Crédit photo : Sources
Michel Djotodia. Crédit photo : Sources
Lettre ouverte au Président de Transition de la République Centrafricaine Michel Djotodia.
Objet : Trop c’est trop ! Ca suffit ?

Nous revenons à la charge car nous étions tellement déçus que nous aurions honte de nous taire quelque soit par ailleurs ce que cela peut nous coûter, dans la mesure où on se trouve actuellement dans une logique d’un cycle infernal de violence généralisée sur l’ensemble du territoire national . Cependant avant de commencer mon propos par l’éclairage de la lanterne du peuple Centrafricain par rapport aux pratiques orthodoxes du régime seleka en place quant à la « gouvernance » de notre cher pays.

A cet effet, nous tenons à rappeler aux uns et aux autres que le Président de Transition ne maitrise rien, car la situation actuelle est intenable c’est pourquoi, nous proposons à Monsieur Michel Djotodia de démissionner au nom de la paix, la cohésion nationale ébranlée par lui-même car il est auteur de cette drame. Nous ajouterons à cette situation que vous êtes mal aimé, incompétent et incapable d’apporter des solutions à la tragédie que vous et vos amis ont provoquée, que cette situation nous rappelle étrangement la situation du Rwanda 1994. Etant au pouvoir, vive le crime, vive l'impunité, les vols, les assassinats, les viols et autres violations des droits humains sous les yeux de la Ceeac, Fomac et de la Classe Politique Centrafricaine. Malheureusement cela n’a fait que vous rendre impopulaire et comme Dieu est grand, remettez le tablier a une femme et ou un homme pour conduire le pays jusqu’a l’organisation des élections crédibles et transparentes Trop c’est trop et nous ne demanderions la protection de personne dans la mesure où nous sommes prêts à subir toutes formes de brimades, dans la dignité, pour nos idées. Comme le dise un adage. On peut tous nous jeter en prison ou nous éliminer mais on ne pourra jamais éliminer nos convictions. La jeunesse Centrafricaine entière et celle qui était ralliée a vous après le 24 mars 2013 demandent votre départ pur et simple sans condition et immédiat pour préserver la paix gage d’un développement économique et social. Ce qui nous choque le plus c’est qu’après ces révélations qui n’ont pas osé être démenties par qui vous êtes co-auteur des massacres de Gaga à 35km de Yaloke, de Bangassou, Bouar et autres, qu’il y ait encore quelques conscients qui trouvent l’occasion de les condamner.

Simon- koitoua.
Simon- koitoua.
Nous pensons qu’à présent nous commençons à être édifier par rapport à ceux qui nous gouvernent et que nous n’allons point les laisser nous enterrer vivant. Il faut que le peuple fasse cesser cette cabale orchestré, par vous et vos amis assoiffés de pouvoir. Peut-être nous les pauvres qui avons encore de l’amour pour notre pays, qui osons nous prononcer avec comme risque de subir la foudre des interpellés dans la mesure où aucune immunité ne protège le « pauvre peuple ». Demandant au peuple de refuser de se soumettre à cette nouvelle forme de domination stérile. A cet effet, nous demandons au pouvoir d’être juste et surtout de balayer devant sa porte avant ou en même temps que celle des autres. En effet il est clairement établi que notre peuple vit une tragédie. Nous pensons qu’il est temps pour ceux qui ont l’amour de ce pays de se ressaisir pour enfin songer à bâtir la Centrafrique uni et prospère. 

Aujourd’hui on nous démontre clairement que force est à la dictature du pouvoir. On démet qui on veut quand on veut, on interpelle qui on veut quand on veut, enfin on met en prison qui on veut quand on veut. Nous pensons que ça suffit il faut arrêter de penser que l’on peut infantiliser tout un peuple. Nous espérons que les Centrafricains ne sont pas dupes et le monde entier en général a été édifié et que désormais nous allons nous comporter en vrai démocrate, et voir la réalité en face, également à dire la vérité quelque soit le prix à payer. 

Nous le disons haut et fort nous avons honte pour notre pays par rapport au spectacle désolant que nous offrons au monde les criminelles Tchado-Soudanais .La corruption, le népotisme et le clanisme ont pris une proportion inquiétante. Pour rétablir la Paix en Centrafrique –Retrait des troupes Tchadiennes –Votre Démission Monsieur Djotodia –organisation d’une conférence nationale souveraine entre Centrafricain, car votre présence au sommet de l’Etat augmentera la violence et la tragédie. 

Cordialement.

Simon- koitoua - Centrafricain de la diaspora


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

15.Posté par Chamciakankou le 05/12/2013 10:19 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Kel souffrance a bangui actllmnt oh mn dieu

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Pour poster un commentaire, vous devez utiliser un Email valide. Les commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi seront effacés.
En raison d'un nombre important de commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi, les commentaires sont désormais soumis aux modérateurs afin d'être vérifiés.

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements