Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Centrafrique : Vers une lutte fratricide au sein du FPRC ?


Alwihda Info | Par Abdoulaye Ngamende - 26 Avril 2017 modifié le 26 Avril 2017 - 14:50

Une réunion de la coalition FPRC-MPC-RPRC va avoir lieu prochainement pour régler des comptes en interne face à la perte d’autorité de Nourredine Adam qui est de plus en plus débordé par Abdoulaye Issène et Al Khatim et des factions armées de la coalition qui s’entretuent pour le contrôle des richesses. La coalition va-t-elle, une nouvelle fois, vers l’implosion ?


Depuis longtemps, le FPRC et sa coalition contrôlent la moitié de notre pays, pillant les ressources minières, imposant des taxes sur les extractions minières et sur les ventes dans les marchés. Ces rentrées d’argent sont très importantes et attisent la convoitise. Les luttes meurtrières entre factions du FPRC s’intensifient, en plus des désaccords entre les chefs.

Déjà, on savait que Abdoulaye Issène, seul maître à bord à N’Délé, intriguait pour prendre la place de Nourredine Adam. On savait que AlKhatim cachait la plus grande partie des taxes prélevées pour ne pas en faire bénéficier Nourredine Adam. On savait que AbdoulayeIssèneet l’anti balakaMokom, qui s’apprécient beaucoup, entretenaient des relations très équivoques depuis qu’ils s’étaient entraidés et soutenus à Bangui. On savait que les leaders FPRC de Bria menaient une chasse contre les Peulhs, assassinant femmes et enfants devant une population terrorisée.

Les limites sont maintenant atteintes. Nourredine Adam semble avoir perdu son autorité sur ses généraux et ses alliés. Abdoulaye Issène donne ses ordres pour prendre le pouvoir dans la région de N’Délé, même s’il lui faut faire abdiquer le sultan Ibrahim Senoussi, héritier d’une longue lignée traditionnelle et coutumière historique. Il évite même que son frère soit lynché par la population après qu’il a tué un moto-taxi à la sortie de N’Délé il y a quelques semaines. Les groupes FPRC se battent à Bria pour s’emparer du butin des taxes sur les extractions minières et contrôler les mines. Abdoulaye Issène refuse les étrangers dans les rangs FPRC, mais Nourredine Adam est arrivé à N’Délé la semaine dernière avec des mercenaires Janjaweed soudanais.

Ainsi donc, rien ne va plus au royaume du FPRC et de sa coalition ? Une grande réunion de la coalition pourrait avoir lieu prochainement. Pour quoi faire ? Clarifier le fonctionnement ? Régler les comptes ? Destituer Nourredine Adam, ou Abdoulaye Issène ? Remettre au pas certains généraux de la coalition ? Ou tout simplement, faire imploser la coalition comme en 2015 après une assemblée générale qui, déjà, avait montrer les limites des capacités d’une bande de criminels qui ne sont pas capables de faire autre chose que de piller, tuer et violer. Il parait que Nourredine Adam ne supporte plus les écarts et les objectifs de prise de pouvoir du FPRC d’Abdoulaye Issène, mais aussi les échecs de AlKhatim. Mais Nourredine est-il encore le chef qu’il croit être ? Ne va-t-il pas être piégé par son orgueil ?

Beaucoup de questions se posent à nous, mais elles sont en même temps des réponses qu’on peut apporter à la réalité de cette coalition. Maintenant, il faut agir vite pour réduire au silence ces trois mouvements armés, car les populations n’en peuvent plus.