Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERVIEW

Forum Crans Montana au Maroc, secteur agricole au Togo : Djang Kokou fait le point


Alwihda Info | Par - 24 Mars 2017 modifié le 24 Mars 2017 - 19:41

L'agro-économiste togolais et chercheur au ministère de l'agriculture de son pays, Dr. Djang Kokou, rencontré au Maroc en marge du forum Crans Montana, nous livre ses impressions sur le déroulement des activités ainsi que sur la qualité des échanges entre les différents intervenants. Il parle aussi des projets en cours d'initiation dans le domaine de l'agriculture.


L'agro-économiste togolais et chercheur au ministère de l'agriculture de son pays, Dr. Djang Kokou K. Alwihda Info/D.W
L'agro-économiste togolais et chercheur au ministère de l'agriculture de son pays, Dr. Djang Kokou K. Alwihda Info/D.W
Le forum Crans Montana au Maroc

Dr. Djang Kokou. C'est pour la première fois que je participe et que j'entend parler du forum Crans Montana. J'avais cru comprendre que c’est un forum de rencontre Sud-Sud. Quand je suis arrivé, j'ai été assez surpris de constater qu'il y a beaucoup de participant du Nord. Ce qui veut dire que nous sommes dans un monde globalisé. En parlant sud-sud, on ne peut pas rester entre nous du Sud-sud.

C’est un forum d'échange et d'expérience et aujourd'hui personne ne peut vivre en vase close. Je prend l'exemple du Togo où on a actuellement beaucoup de projet et le pays veut se mettre sur la rampe des pays émergents. On ne peut pas le faire si on reste en vase close. Dans ce contexte là, une participation de ce niveau est quelque chose de très intéressante pour le Togo.

D'éventuels projets et expériences présentés par le Togo

C'est vrai que nous n'avons pas été invité à présenter des expériences du Togo qui auraient été une bonne chose. Lorsque vous présentiez votre propre expérience à la suite du débat qui s'engage, c’est là où vous voyez les points forts et les faiblesses pour pouvoir rectifier les tirs.

Pour les prochaines rencontres, si d'aventure le Togo est invité, ce serait bien de faire en telle sorte de pouvoir présenter dans des forums de ce genre les expériences de notre pays. Et pour ça, nous avons un certain nombre d'expérience qu'on peut partager et voir à travers les yeux et les critiques des autres.

Le renforcement du secteur agricole au Togo

Le Togo a lancé le programme national d'investissement dans le secteur agricole pour la sécurité alimentaire. Nous sommes à la fin de cette première phase. Ce que nous pouvons constater est que la mise en place de cette première phase a permis d’engranger des excédents en production céréalière et d'améliorer dans une certaine mesure les secteurs agricoles et sur le plan d’infrastructures. Mais, il y a également bien de chose à faire.

La deuxième phase à l’étude aujourd'hui prend en compte, non seulement le secteur agricole, la sécurité alimentaire mais aussi le volet institutionnel. Il ne suffit pas de produire mais de pouvoir le transformer et de pouvoir gérer la nutrition. Donc ce volet vient de s'ajouter. Il y a également le volet de transformation. C’est pour cela que le Togo s'engage dans un complexe agro-industriel. On prend une zone, on essaie de promouvoir le développement agro-industriel. Il y a des avancées sur ce terrain pour permettre à ce projet de se mettre en place en principe lors de la campagne prochaine.

L'élaboration d'une carte de fertilité des sols

Dans la mesure où nous sommes au Maroc, je dois évoquer un projet que le Togo est entrain d’exécuter en collaboration avec l’OCP du Maroc concernant la carte de fertilité de sol. Ce n'est un secret pour personne du moment où vous êtes dans le domaine de l'agriculture, que la fertilité de nos sols est une préoccupation pour toute l’Afrique du l'Ouest.

C’est très rare d'avoir une carte de fertilité dans le pays. Il faut savoir quels sont les niveaux de fertilité des différents sols que vous avez. Tant que vous n'avez pas ça, vous ne saurez pas quel genre d’interrogation vous êtes entrain de faire.

Actuellement, nous sommes engagés dans ce projet en collaboration avec le Maroc pour élaborer une carte de fertilité de sol. Au mois d'avril prochain, ce projet va démarrer. Ce projet pourra être disponible l'année prochaine.

Djimet Wiche Wahili
Journaliste, directeur de publication du Tabloïd Alwihda Actualités. En savoir plus sur cet auteur