Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Frontière Tchad-Libye : La tension monte après des affrontements entre groupes ethniques


Alwihda Info | Par - 11 Avril 2015 modifié le 11 Avril 2015 - 10:24

L'identité des victimes des affrontements de la semaine dernière a été dévoilée. Cette attaque a provoqué la mort de M. Issa Woudaye et de Sougou Hassan. Un autre homme, Chidi Kanamaye a été blessé lors de cet affrontement violent en territoire Libyen.


Frontière Tchad-Libye : La tension monte après des affrontements entre groupes ethniques
Les affrontements entre deux groupe armés intervenus dans les confins du territoire tchadien a fait deux morts et un blessé, la semaine dernière . Un autre groupe se serait mis à la trousse des assaillants ayant provoqué la perte en vies humaines, dans leur camp, depuis quelques jours afin de prendre leur revanche. L'identité des victimes a été dévoilée. Cette attaque a provoqué la mort de M. Issa Woudaye et de Sougou Hassan. Un autre homme, Chidi Kanamaye a été blessé lors de cet affrontement violent en territoire Libyen.

Des groupes ethniques tchadiens armés se sont violemment affrontés, dans l'après-midi du dimanche 29 mars dernier, à la frontière Tchado-libyenne, plus précisément à Gotrone, en Libye, non loin de la frontière Tchadienne. 

D'après des sources concordantes recueillies sur place par Alwihda Info, un groupe de Wagna (une ethnie gourane originaire de Onianga Kebir) aurait tendu une embuscade et en même temps ouvert le feu sur un véhicule d'éléments armés Toubous.  Ces présumés assaillants auraient emporté une quantité importante de drogues que dissimulait leur cible. Ce groupe de Toubou a perdu deux personnes dans ses rangs et quelques blessés. 

Dans la zone du Tibesti, non loin de la frontière Libyenne, des groupes ethniques effectuent des patrouilles pour intercepter de grands narco-trafiquants qui quittent le Maghreb pour acheminer leurs marchandises en Europe, en transitant par le Tibesti et la Libye.

Ces groupes, après avoir tendu des pièges, récupèrent des rançons avec les narco-trafiquants étrangers avant de les libérer pour continuer leur chemin. Cette activité a permis d'enrichir plusieurs groupes armés profitant de l'absence de l'autorité des deux États, dans une zone de non droit, ce qui contribue à créer des tensions entre les différents groupes armés opérant dans la zone.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements