Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

L'assistance technique du FIDA pour aider le développement du secteur des semences de Maurice qui conduira à la sécurité alimentaire


Alwihda Info | Par FIDA - 26 Mai 2016 modifié le 26 Mai 2016 - 19:19


L'assistance technique du FIDA pour aider le développement du secteur des semences de Maurice qui conduira à la sécurité alimentaire
Rome, le 26 mai 2016 – La République de Maurice et le Fonds international des Nations Unies pour le développement agricole (FIDA) ont signé aujourd'hui un accord d'Assistance technique remboursable (ATR) pour le développement du secteur des semences du pays; une première étape importante pour accroître la production des cultures vivrières et pour la sécurité alimentaire des communautés locales.  

L'accord a été signé à Port Louis par Mahen Kumar Seeruttun, Ministre de l'Agro-industrie et de la sécurité alimentaire de Maurice, et par Sana F.K. Jatta, Directeur régional de la division Afrique orientale et australe du FIDA.

Actuellement,  Maurice produit environ 15 000 tonnes de cultures vivrières par an, répondant seulement à 25 pour cent des besoins alimentaires du pays. Le fait d’importer un pourcentage élevé d’aliments  pour nourrir sa population rend Maurice vulnérable aux approvisionnements des denrées et aux fluctuations des prix des aliments. Par exemple, lors de la crise alimentaire mondiale en 2008, le pays ne pouvait pas répondre aux besoins des denrées telles que le riz et le blé. Les prix des denrées avaient augmenté considérablement et les pays fournisseurs avaient appliqué des restrictions sur les exportations de vivres afin de garantir la sécurité alimentaire de leurs propres populations.

Depuis lors, le gouvernement avait commencé à mettre une attention particulière sur l'augmentation de la production vivrière au niveau national et sur la sécurité alimentaire du pays. Une des premières initiatives adoptées était la "Loi 2013 sur les semences", qui prévoit une meilleure régulation du secteur des semences et garantit la disponibilité de variétés améliorées et de bonnes qualités de semences pour les petits producteurs.

L’ATR signé ce jour est une réponse  à la requête du gouvernement mauricien au FIDA pour l’aider dans le développement stratégique du secteur des semences de son pays.

"La signature de ce premier accord d’Assistance technique remboursable avec Maurice marque une étape importante dans l'histoire de notre partenariat, " a déclaré Jatta. " C’est un signal fort pour démarrer la mise en œuvre de ce nouveau modèle d'affaires que nous demandent de nombreux pays à revenu intermédiaire membres du FIDA. Le FIDA est déterminé à travailler en étroite collaboration avec le gouvernement de Maurice pour faire de cet accord un succès. "

Selon l’accord, le FIDA apportera son soutien à Maurice en mobilisant l'expertise nécessaire pour mettre en place le cadre opérationnel pour le développement de son secteur des semences suivant une approche de prestation de services basée sur les résultats. Agissant comme un courtier, le FIDA travaillera à travers son vaste réseau agricole pour répondre aux besoins du pays en assistance technique avec une expertise régionale et internationale. L’ATR sera élaborée en étroite collaboration avec l’Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). Les deux institutions se sont aussi engagées à fournir au pays un appui pour l'élaboration de règlements de la mise en œuvre de la Loi sur les semences.

Aussi, le FIDA et la FAO travailleront ensemble pour définir le cadre réglementaire et opérationnel pour la vérification de la qualité des semences importées sur le marché national et fournir des informations aux agriculteurs sur les nouvelles variétés disponibles auprès des fournisseurs de semences.

Les deux institutions appuieront activement les entreprises locales de semences. Elles joueront aussi un rôle fondamental dans l’établissement des cadres réglementaires selon les normes harmonisées ou les systèmes de la production et la commercialisation des semences de bonnes qualités aux niveaux national et régional sous la Communauté de développement de l'Afrique australe et le Marché commun pour l'Afrique orientale et australe.

L’ATR sera sous la tutelle du Ministère de l'Agro - industrie et de la sécurité alimentaire.

Entre 1979 et 2013, le FIDA avait financé trois projets et programmes d’un montant total de de 39,8 millions d’USD dont 23,1 millions d’USD provenaient de ses propres ressources, ayant bénéficié directement à 20 330 ménages ruraux.

Communiqué de presse No.: FIDA/33/2016 


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements