Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERVIEW

LE COME BACK DES INVESTISSEURS AU TCHAD


Alwihda Info | Par - 29 Février 2012 modifié le 29 Février 2012 - 11:01

Je suis Bechir Nour Abouchere né au Barh-el– Gazal, j’ai donc quitté le pays quand j’étais tout petit, j’ai étudié au Canada puis suis devenu un fonctionnaire de cet Etat fédéral, puis membre actif du parti libéral canadien et conseiller du Ministre Canadien du commerce. A ce titre, j’ai pas mal œuvré pour la bonne marche de l’économie de l’Etat Canadien. J’ai aussi été fonctionnaire dans des organisations internationales. Aujourd’hui s’ouvre une nouvelle page de mon histoire. Désormais, je me lance dans les affaires.


LE COME BACK DES INVESTISSEURS AU TCHAD
Le Directeur Général de SAFETEX Group Mr Muhammad Saleem Ahmed canadien d’origine pakistanaise, grand investisseur à DUBAI, industriel de renommée internationale avec un chiffre d’affaires de 45 000 000 dollars et son partenaire Béchir Nour Abouchere, vice-président de International Business Managment, Technopower et représentant de BELHASA GROUP en Afrique, grande société de construction des Tours dans le monde, Dubai Bourge. Se sont confiés à Alwihda Actualités, vendredi 17 février 2012 à l’hôtel Kempinski lors d’un dîner d’affaires.
 
WEYE ADAMOU: Nous vous souhaitons tout d’abord bon retour dans votre pays le Tchad, pays de grands rêves et de grandes ambitions.
 
BECHIR ABOUCHERE: Merci, je suis fier de mon pays et surtout de mon retour sur la terre de mes ancêtres ou a été enterre mon placenta.
W.A: Qui êtes-vous et depuis combien de temps avez-vous quitté le pays?
 
B.N.A:  Je suis Bechir Nour Abouchere né au Barh-el– Gazal, j’ai donc quitté le pays quand j’étais tout petit, j’ai étudié au Canada puis suis devenu un fonctionnaire de cet Etat fédéral, puis membre actif du parti libéral canadien et conseiller du Ministre Canadien du commerce. A ce titre, j’ai pas mal œuvré pour la bonne marche de l’économie de l’Etat Canadien. J’ai aussi été fonctionnaire dans des organisations internationales. Aujourd’hui s’ouvre une nouvelle page de mon histoire. Désormais, je me lance dans les affaires.
 
W.A: d’ou vous est venue l’idee de vous hisser dans le monde des affaires?
 
B.N.A: Pendant mes multiples voyages dans le monde, j’ai fais la connaissance de nombreux hommes d’affaires comme mon partenaire Muhammad Saleem AHMAD a Dubai, un pays qui a commencé avec rien du tout.
 
W.A: Comment et pourquoi avez-vous décidé de lancer vos affaires au Tchad ?
 
B.N.A: J’ai décidé de revenir investir au Tchad, suite à l’appel de SE M Idriss Deby Itno, président de la république, chef de l’Etat, que je félicite au passage d’avoir ouvert la voie aux tchadiens vivant à l’étranger de rentrer chez eux. C’est aussi mon cas. Répondant a votre question, j’ai décidé de m’investir dans mon pays justement par ce que l’ ère est au développement et celui-ci n’est pas l’apanage d’une seule personne. C’est l’affaire de tous.
 
W.A Beaucoup des compatriotes qui réussissent a l’étranger, réfutent l’idée du retour au  Tchad?

 B.N.A Ecoutez nous autres intellectuels et hommes d’affaires ; avons parcouru le monde et sommes rendus compte qu’une nation ne peut prospérer que par l’intelligentsia des personne ayant des expériences d’autres pays qui sont aujourd’hui considérés comme le poumon de l’économie Mondiale. Mon pays le Tchad est un grand détenteur et producteur des matières premières qu’il lui faut des possibilités de son exploitation; afin de le faire connaitre sur le marché mondial. Je dis donc à ceux qui pensent qu’ils sont biens à l’étranger, ils commettent  une grave erreur. S’ils considèrent bien où ils sont, ce n’est pas fortuit; Les habitants des pays dans lesquels nos compatriotes s’y trouvent, ont lutté contre vent et marré, pour bâtir leurs pays. On ne construit pas un pays par les paroles discursives mais par l’action.

 W.A : Quelles affaires faites-vous?
B.N.A : Je fais dans les énergies (TECHNO POWER), le textile partenaire de SAFETEX et, je suis représentant de BELHASA GROUP grande société de construction des tours (BURJ DUBAI) et de la technologie satellitaire dans le monde et j’entretiens des partenariats avec des experts en matière de géophysiques. ne dit-on pas que le savoir est une lumière?
 
W.A : Pensez-vous que le pays est politiquement assez stable, je veux dire en sécurité pour une telle ambition ?
B.N.A : Les puissants pays nous ont toujours montré que nos pays sont en insécurité et les leurs ? Je vous assure que le Tchad est en sécurité où n’importe quel homme d’affaires voudrait s’y installer et gagner gros, c’est le moment ou jamais.
 
W.A : Quel est votre vision du Tchad ?
B.N.A : Le Tchad est ma patrie, je l’aime tant, le Tchad donc je rêve est celui de l’unité où ses filles et fils vivront les uns unis aux autres par le lien de sang, un Tchad où on ne jugera pas un homme par son appartenance à une religion, une  ethnie, à son clan moins encore son allégeance politique mais par ses actes. Je rêve d’un Tchad dans lequel l’on ne traitera plus son prochain de sudiste, de nordiste, un Tchad épris de paix où ses filles et  fils ne penseront qu’à une seule chose; le développement socio-économique. Le tout double d’une conscience nationale. Je rêve d’un Tchad « le Dubaï d’Afrique » où tous les peuples du monde voudraient visiter. Je rêve du Tchad un grand pays exportateur du textile. Regarder cette production du coton, il suffit de la volonté d’investir et le tour est joué pour créer de l’emploi aux jeunes et accorder du crédit à l’agriculture tchadienne. Et c’est pour cette raison que j’ai fais venir de nombreux hommes d’affaire dans mon pays.
 
W.A : Votre dernier mot ?
B.N.A Je lance un vibrant  appel à tous mes frères vivant l’étranger de rentrer au pays car le pays a besoin de nous. Peace for my country.
 
                                                                                                     WEYE ADAMOU
 


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements