Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERVIEW

La Turquie déterminée à investir dans les secteurs économiques au Maroc et sur le continent


Alwihda Info | Par - 6 Avril 2016 modifié le 6 Avril 2016 - 13:05

La présidente des opérateurs économiques en industrie de Turquie, regroupant la confédération des hommes et femmes d’affaires, Mme. Nezaket Emine Atasoy, répondant à une invitation spéciale initiée par l'ambassadeur du Maroc en Turquie, que nous avons rencontré à bord du bateau Italien de croisière lors de la fin d'une conférence du Crans Montana a accordée un entretien à Alwihda Info.


Le défi de Nezaket Emine Atasoy pour tisser des rapports avec les opérateurs économiques africains

La présidente des opérateurs économiques en industrie de Turquie, regroupant la confédération  des hommes et femmes d’affaires, Mme. Nezaket Emine Atasoy (droite). Alwihda Info
La présidente des opérateurs économiques en industrie de Turquie, regroupant la confédération des hommes et femmes d’affaires, Mme. Nezaket Emine Atasoy (droite). Alwihda Info
Elle livre ses impressions en se focalisant d’une part sur le rapport économique entre la Turquie et le Maroc, et le reste de l'Afrique au Sud du Sahara d'autre part. Sa confédération regroupe en son sein près de 100.000 opérateurs économiques Turques et étrangers dont le siège se trouve à Ankara. Elle affirme vouloir investir dans tous les secteurs économiques qui permettront à l'Afrique de sortir du sous-développement et de la pauvreté.

Alwihda Info : A l’issue de votre participation au forum Crans Montana, dans quels secteurs les opérateurs économiques turques souhaitent s'investir au Maroc ?

Nezaket Emine Atasoy : Nous voulons investir dans tous les secteurs économiques au Maroc plus particulièrement l'agriculture et le tourisme. Nous nous attelons à améliorer et renforcer la coopération économique entre la Turquie et le Maroc.

Qu’en ressort-il de vos multiples rencontres avec les opérateurs économiques et les autorités marocaines ?
 
Nous avons pu rencontrer beaucoup d'officiels lors du forum Crans Montana. Il s'agit pour nous d'une importance capitale de parler et d'échanger avec nos partenaires marocains et africains, voir dans quel secteur il faut investir pour aider aussi les femmes à sortir de la pauvreté sur le continent Africain.

Les autorités marocaines ont-elles montrer une ouverture ou des réticences à cette proposition de partenariat ?

Lorsque j'ai rencontré les autorités marocaines à différents niveaux, elles se sont montrées ouvertes quant à accroitre des relations économiques avec la Turquie. Le fait que le forum ait eu lieu à Dakhla va faire de ce lieu un pôle d’attraction touristique. La tenue de ce forum nous a permis de découvrir que cette ville offre d'immenses potentialités pour le développement du secteur du tourisme.

Quel est le rapport entre les opérateurs économiques turques et tchadiens ?

Il est important pour nous de tisser et d'améliorer nos relations avec tous les opérateurs économiques du continent Africain mais malheureusement nous n'en avons pas avec les opérateurs économique tchadiens.

Alwihda Info
Alwihda Info
Que comptez-vous faire pour développer vos relations avec tous les opérateurs économique d’Afrique ?

Ma présence au forum Crans Montana s'inscrit dans le cadre de parvenir à renforcer la coopération économique avec tous les opérateurs économiques Africains, voir ce qu'on peut faire au Congo, au Ghana et dans d'autres parties de l'Afrique. 

Une interview réalisée par le correspondant d’Alwihda Info à bord du bateau de croisière Italien, en plein océan Atlantique lors de la deuxième phase du forum Crans Montana, Djimet Wiche Wahili, journaliste.
 

Djimet Wiche Wahili
Journaliste, directeur de publication du Tabloïd Alwihda Actualités. En savoir plus sur cet auteur

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements