Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
Spécial Mali

La duplicité de la France au Mali


Alwihda Info | Par Mourhal Adam - 2 Mars 2013 modifié le 2 Mars 2013 - 19:39


Un combattant dans le désert malien. Crédits photos : Sources.
Un combattant dans le désert malien. Crédits photos : Sources.
Dans un précédent article, nous allusion à l’ambigüité de la France au Mali. Ce pays intervient contre les insurgés dans des zones qu’elle juge sécuritaire pour ses soldats, raison pour laquelle, elle a sciemment choisi de s’attaquer aux zones de Gao, Léré et d’autres endroits moins dangereux que l’extrême nord où la majorité des insurgés avaient évacués pour se regrouper dans les massifs escarpés et pleins de cachettes du septentrion du pays.

Comme toujours, la France laissera toujours le sale boulot aux autres tout en prenant soin de targuer à longueur de journée sur les ondes de ses officines de propagandes, ses faits d’arme. La guerre au Mali est pour la France une sorte de revanche pour redorer son blason après ses cuisantes défaites au Vietnam et contre les Nazis. On ne peut plus se vanter de gagner une guerre quand les moyens sont disproportionnés et que la France évite comme la peste les combats terrestres et les zones à risque. Les derniers combats à Gao où les armées françaises et maliennes ont été tenues en échec durant une longue période par une poignet d’insurgés déterminés et décidés à sacrifiés leur vie pour défendre leur cause.

Nous sommes convaincus que la France dans sa recherche effrénée de notoriété et de faits d’arme après ses échecs en Afghanistan et sa malheureuse tentative de libérer un de ses agents de renseignements en Somalie, ne ménagera aucun artifice pour se donner un certain élan d’une armée forte et aguerrie. Notre pays et les autres pays engagés au Mali feront certainement les frais de la duplicité et de la boulimie de notoriété de la France. Cette dernière est capable de diffuser partiellement ou de manipuler les informations et renseignements recueillis grâce aux drones, aux satellites et avions de surveillance. Nos forces doivent compter sur eux-mêmes et ne pas se fiers aux informations fournies par la France au risque de se retrouver dans une impasse qui coûtera des vies.

Toute relation ou collaboration avec la France doit être prise avec des pincettes, car ce pays à plus d’un tour malveillant dans son sac que des intentions bienveillantes. En homme prudent ayant bien connu les conséquences de nos relations avec ce pays, il est tout à fait normal que l’engagement de nos troupes aux cotés des Français puis susciter notre prudence. Car vaut mieux être prudent que de .faire confiance à un pays habitué aux coups savamment montés et à la trahison. Le Satan n’est pas bien loin des lieux où le gouvernement français s’implique, qu’il s’agisse de ses relations avec ses anciennes colonies ou avec les autres pays du monde. Ils peuvent vous mordre et souffler sur la blessure tout en passant inaperçus.

Mourhal Adam


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements