Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Le forum de Brazzaville contesté par les centrafricains


Alwihda Info | Par - 18 Juillet 2014 modifié le 18 Juillet 2014 - 14:12


Communiqué  Final du Collectif sur le  Forum de BRAZZAVILLE.
Malgré la grande volonté de la Communauté internationale qui ne cesse de fournir des efforts considérables pour résoudre la Crise Centrafricaine, le Mouvement Citoyen,le Collectif « Touche pas à ma Constitution », membre actif de la Société Civile, défenseur des droits de l’homme et la Charte Constitutionnelle déclare ce qui suit :
 
Considérons à ce jour, que l’Organisation du Forum de BRAZZAVILLE, ne fait pas l’unanimité de manière générale et ne répond pas surtout aux attentes du Peuple Centrafricain, car certains véritables problèmes de la Crise Centrafricaine à titre d’exemple la lutte contre les injustices, la réparation des préjudices subis par les victimes ne sont pas prises en comptent.
 
Par ces motifs, nous rejetons en bloc notre participation au Forum de Brazzaville et demandons au Médiateur de la Crise Centrafricaine, Son Excellence le Président Denis Sassou Nguessous de tenir compte surtout de ces revendications.
 
Par la même occasion, nous exhortons la Communauté Internationale de trouver d’autres alternatives consensuelles et d’en faire application stricte de la résolution 2127 du Conseil de Sécurité.
 
Le Collectif, reste très disposé de prendre part à un véritable pourparler entre les Centrafricains dans un climat de Justice, vérité et réconciliation avec la participation inclusive de tous les acteurs y compris les victimes.
 
Fait à Paris, 18. 07. 2014
 
Pour le Collectif, le Coordonnateur Général.
Godfroy- Luther GONDJE- DJANAYANG.

Gloria Ronel
Coordinatrice de rédaction. En savoir plus sur cet auteur

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements