Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Le gouvernement tchadien accuse l'opposition d'être responsable du blocage


Alwihda Info | Par - 28 Septembre 2014 modifié le 28 Septembre 2014 - 20:33

si blocage il y a, cela est dû, au comportement puéril de l’opposition qui n’arrive pas à s’entendre sur la liste de ses représentants au niveau de la CENI.


COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT Le Gouvernement de la République du Tchad constate que depuis un certain temps, quelques formations politiques se réclamant, de l’opposition ont entrepris, une vaste campagne de désinformation de l’opinion nation ale et internationale dans le seul but de cacher, leur dissension interne et de se donner, une bonne conscience. Le Gouvernement n’est pas surpris, par cette vieille rengaine, qui consiste à peindre en noir tout le pays pour plaire, à l’extérieur. Sur ces contre vérités distillées à longueur des journées avec l’aide des médias internationaux, le Gouvernement tient à rappeler ce qui suit : Au niveau économique : tous les voyants sont au vert. Le Tchad se porte bien avec un taux de croissance à deux chiffres et l’on note des perspectives économiques très positives. Le Gouvernement en veut pour preuve, le fait que le Fonds monétaire international (FMI) ait accordé à notre pays, la Facilité élargie de crédits dans le cadre de l’Initiative PPTE ; la cherté de vie résultante d’un phénomène mondial ne saurait être le propre au Tchad ; l’Etat a pris des dispositions nécessaires pour juguler, cette situation et c’est le Premier ministre en personne qui suit ce dossier en concert avec les membres du Gouvernement. Au niveau politique : si blocage il y a, cela est dû, au comportement puéril de l’opposition qui n’arrive pas à s’entendre sur la liste de ses représentants au niveau de la CENI. Cette zizanie pour reprendre l’opposition, est l’œuvre de la CPDC qui veut s’arroger, le droit de désigner les représentants de l’opposition au détriment des autres formations politiques. La CPDC porte l’entière responsabilité du retard observé dans la mise en place des démembrements de la CENI. Pour rappel, le Gouvernement a débloqué, la somme de 500 millions de francs CFA, pour la préparation du recensement biométrique. Il est grand temps pour que l’opposition adopte un comportement responsable et qu’elle cesse sa continuelle fuite en avant. Il est aussi temps qu’elle balaie devant sa porte au lieu de jeter, chaque jour, l’anathème sur le Gouvernement. Fait à N’Djamena, le 28 septembre 2014 LE MINISTRE DE LA COMMUNICATION, PORTE PAROLE DU GOUVERNEMENT HASSAN SYLLA BAKARI


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements