Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERVIEW

"Les tchadiens doivent proposer des solutions pour la gouvernance", exhorte Sandjima Dounia


Alwihda Info | Par - 24 Mai 2014 modifié le 24 Mai 2014 - 19:50

"Nous n’exhorterons jamais assez les tchadiennes et les tchadiens à participer à l’auto-évaluation et à s’impliquer dans les propositions de solutions à nos faiblesses constatées par eux dans les domaines de gouvernance démocratique, politique, économique et social", souligne Sandjima Dounia.


Sandjima Dounia, secrétaire exécutif du mécanisme Africain d'Evaluation par les Pairs (MAEP-Tchad).
Sandjima Dounia, secrétaire exécutif du mécanisme Africain d'Evaluation par les Pairs (MAEP-Tchad).

Entretien réalisé par Mahamat Ramadane.

Le secrétaire exécutif du mécanisme Africain d'Evaluation par les Pairs (MAEP-Tchad), Sandjima Dounia a accordé un entretien à Alwihda Info. 
 
Alwihda. Monsieur le Secrétaire Exécutif, quel bilan faites-vous, un an après la création des Structures Nationales du Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs (MAEP) ?
 
Sandjima Dounia. Tout d’abord, nous voudrions remercier très vivement le Journal « Alwihda » et au delà, toute la presse publique et privée pour les efforts déployés afin que le processus de mise en œuvre du Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs (MAEP) dans notre pays soit approprié, internalisé par toutes les couches socio-professionnelles, par tous les acteurs de développement.
 
Pour en revenir à notre bilan après une année d’existence, nous pouvons dire, sans verser dans l’auto-satisfaction, qu’il est positif. Et le choix de notre pays pour abriter le Premier Atelier Régional du MAEP, qui s’est tenu du 15 au 16 mai dernier à N’Djaména, conforte ce constat. A l’occasion dudit Atelier, les Structures Nationales ont eu le plaisir d’accueillir des Délégations venues des pays de l’Afrique centrale (RCA, CONGO, République Démocratique du CONGO, GABON, GUINEE EQUATORIALE, SAO TOME & PRINCIPE), occidentale (BENIN, GHANA et MALI), australe (MOZAMBIQUE, ILE MAURICE) et septentrionale (ALGERIE), ainsi que celles de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale, de la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique, du Secrétariat Continental du MAEP…Une centaine de participants, y compris des experts tchadiens, ont assidument pris part aux travaux.
 
A titre de rappel, le Tchad a signé le Protocole d’Adhésion au Mécanisme le 26 janvier 2013 à Addis-Abeba, en République Fédérale Démocratique d’Ethiopie, en marge du 18ème Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine.
 
Il est ainsi à ce jour, le 33e pays membre du MAEP sur 34, le 34e étant la Guinée Equatoriale.
 
Dès avril 2013, les actes portant création des Structures Nationales et la nomination du Point Focal ont été pris par Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat. Le 26 mai 2013, la Feuille de Route des principales activités de mise en œuvre du MAEP au TCHAD a été signée. Le 3 juillet 2013, la Commission Nationale de Gouvernance a été mise en place et en septembre 2013, le Secrétariat National.
 
Les activités de mise en œuvre du MAEP ont été officiellement lancées au Tchad le 22 aout 2013.
 
Et à ce stade, les quatre (4) Instituts Techniques de Recherche qui doivent mener l’enquête de terrain sur la base du questionnaire du MAEP dans les quatre (4) domaines thématiques du Mécanisme que sont : la gouvernance politique et démocratique, la gouvernance économique, la gouvernance des entreprises et le développement socio-économique, sont déjà recrutés/identifiés. Ils ont été sélectionnés suite à un appel d’offre lancé le 27 octobre 2013, et leurs contrats sont en cours de signature.
 
Dans le cadre de la Campagne d’Information et de Sensibilisation Publique sur le Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs, des Journées ont été organisées à l’attention des Journalistes, des Professionnels de la Communication, des Organisations de la Société Civile et des Elus Locaux. Le début de la deuxième phase de la Campagne, cette fois-ci dans les régions, est imminent.
 
Nous appuyant sur notre feuille de route et nos différents documents de pilotage, nous savons où nous allons, et nous sommes surtout sereins par rapport à la suite de nos activités.


Le MAEP « ne réussira à atteindre ses objectifs, que si nos populations y adhérent et se l’approprient. Nous n’exhorterons jamais assez les tchadiennes et les tchadiens à participer à l’auto-évaluation et à s’impliquer dans les propositions de solutions à nos faiblesses constatées par eux dans les domaines de gouvernance démocratique, politique, économique et social.  »


Sandjima Dounia. Photo : Constance/ATPE
Sandjima Dounia. Photo : Constance/ATPE
Pensez-vous que certains de vos objectifs se concrétisent, notamment l’implication des citoyens dans le processus d’évaluation ?
 
L’implication des citoyens dans tout le processus de mise en œuvre du MAEP est un des préalables, une des exigences du Mécanisme. C’est dire que dans toutes nos activités, nous nous devons d’évaluer les impacts en termes d’implication, d’appropriation. C’est une œuvre patiente et nous avons confiance que les citoyennes et les citoyens impliqués déjà à divers degrés s’impliqueront davantage. Nous nous attèlerons, en tous les cas, à cela.
 
Les activités diverses menées lors de la commémoration annuelle de la Journée du MAEP le 9 mars, notamment la conférence-débat a attiré beaucoup de monde, ce qui dénote d’un certain intérêt pour le MAEP.
 
Le MAEP a procédé à une série de sensibilisation à N’Djamena. Avez-vous enregistré des retombées positives à la base ? Lesquelles ?
 
Comme nous l’avons évoqué précédemment, nous avons une Campagne d’Information et de Sensibilisation Publique qui a démarré à N’Djamena depuis la seconde quinzaine de décembre dernier et qui se poursuivra dans les vingt deux (22) Régions de notre pays de la seconde quinzaine du mois de mai 2014 à la fin du mois d’octobre 2014.
 
Des fiches d’évaluation de nos premières Journées d’Information et de Sensibilisation Publique ont été soumises à l’appréciation des participants, et à l’analyse, les retours sont positifs.
 
Par ailleurs, nos participations à des émissions radios ont suscité beaucoup de questions de la part des auditeurs, cela constitue un signe d’un début qui nous encourage.
 
Toutes ces activités déboucheront, n’oublions pas de le noter, sur la production d’une étude diagnostique en matière de gouvernance, d’un Rapport d’Auto-évaluation et d’un Programme d’Action National Préliminaire. Ces documents seront soumis à l’appréciation de l’Equipe d’Evaluation-Pays qui séjournera trois à quatre semaines dans notre pays. Au terme de leur séjour durant lequel ces experts de haut niveau s’assureront de la fiabilité des informations contenues dans les documents d’auto-évaluation des tchadiens, l’Equipe d’Evaluation-Pays produira un Rapport d’Evaluation et d’un Programme d’Action National qui seront présentés par Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat au Forum des Chefs d’Etat et de Gouvernement prévu dans notre pays en 2015.
 
Vos derniers mots.
 
Instrument de promotion d’une gouvernance au service du développement de nos pays, le Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs est une solution africaine aux problèmes africains.
 
Il ne réussira à atteindre ses objectifs, que si nos populations y adhérent et se l’approprient. Nous n’exhorterons jamais assez les tchadiennes et les tchadiens à participer à l’auto-évaluation et à s’impliquer dans les propositions de solutions à nos faiblesses constatées par eux dans les domaines de gouvernance démocratique, politique, économique et social. C’est à ce prix qu’ensemble, nous produirons un Rapport d’Auto-évaluation et un Plan National d’Actions Préliminaires crédibles, une base fiable pour nos politiques et programmes de développement.
 
Encore une fois de plus, nos remerciements doublés d’encouragements au Journal.

Mahamat Ramadane
Journaliste-reporter Alwihda Info. Tél : +(235) 63 38 40 18 En savoir plus sur cet auteur

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements