Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

Quelques Conseils à la Présidente Samba PANZA


Alwihda Info | Par Gérard Nga BOUKANGA GONOGUELE - 23 Mars 2014 modifié le 23 Mars 2014 - 17:34


Par Gérard Nga BOUKANGA GONOGUELE

Quelques Conseils à la Présidente Samba PANZA
Nous avons confié notre destin à une femme que nous devrions accompagner, soutenir, et conseiller au besoin. Sa réussite fera notre fierté et son échec un drame pour nous tous. Et pour qu’elle réussisse, il lui faudra de la patience, mais surtout de la rigueur.
 
Juriste de formation, Présidente Samba Panza, convaincue que tout s’acquiert par le travail et non par la ruse, elle devra montrer la voie à suivre à toute une nation ; Celle-ci devra commencer par un combat sans merci et sans partie pris contre la corruption, et l’enrichissement illicite dans toutes les sphères de la gouvernance de l’Etat. Elle doit au-delà des mots, montrer par ses actes que les biens de la République appartiennent à tous, et non à un individu et à fortiori, à un parti politique quel qu’il soit.
 
Elle devra alors savoir que les Centrafricains qui avaient demandé le changement en Janvier 2014, lui demanderont de comptes si jamais, elle se mêlait à cet éternel jeu atypique de copinage, de camaraderie dans la gestion de la destinée collective.
 
Nous citerons ici, les exemples édifiant des Martyrs aux services de leurs patries en Afrique :
 
  • Thomas SANKARA,
  • Patrice Emery LUMUMBA,
  • Barthelemy BOGANDA (le père fondateur de la Centrafrique)
  • Et tant d’autres dont leurs sacrifices ont été offerts par leurs frères à la prédation de l’occident et de la colonisation…
 
Elle devra par conséquent se fermer à la tentation de faire le « valet » de l’occident pour la sauvegarde des intérêts extravertis.
 
Elle est bien placée, compte tenu de sa trajectoire, pour savoir que la liberté, l’indépendance résident d’abord dans cette volonté que nous avons à nous-mêmes notre voie à suivre.
 
A cet effet, Descartes nous apprenait que la raison est la chose mieux la partagée au monde, et nous n’avons rien en moins que les autres et ces derniers n’ont rien en plus que nous.
 
Il nous suffira donc de croire en nous-mêmes.
 
Il faudrait aussi éviter d’être ligotée par ses propres frères du clan ; Elle devra leur imposer son rythme en tant que « CHEF », et non subir leurs pressions.
 
Nous savons TOUS que le pouvoir rend fou ; et sous nos tropiques, le pouvoir dénature l’individu et rend arrogant ceux qui le détiennent.
 
Elle recevra dans ses rangs des conseils qui ne sont pas en harmonie avec les principes républicains, mais elle devra résister et ne jamais les suivre dans leurs probables volontés de tout faire pour rester aussi longtemps que possible (jusqu’en 2015).
 
Avec une volonté et une détermination sans failles, elle pourra changer beaucoup de choses et entrer dans l’histoire politique de la République Centrafricaine.
 
Mieux vaut tard que jamais ma présidente.
 
Gérard Nga BOUKANGA GONOGUELE
Coordonateur Général Adjoint du Collectif
Touche pas à ma Constitution
Email : gerard_boukanga@yahoo.fr
Tel : (00221)771232959