Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
OPPOSITION

Tchad: Affaire Ibni Oumar Mahamat Saleh, Idriss Deby est bel et bien le commanditaire du crime


Alwihda Info | Par - ҖЭBIЯ - - 5 Septembre 2008 modifié le 5 Septembre 2008 - 10:16

Le dictateur de N'Djamena est bel et bien le commanditaire des enlèvements et des assassinats des paisibles citoyens au rang desquels figure le président du PLD, Porte-parole de la CPDC, le Dr Ibni Oumar Mahamat Saleh. Il est avéré que Deby est un criminel qui doit répondre de ses actes devant une juridiction internationale.


Tchad: Affaire Ibni Oumar Mahamat Saleh, Idriss Deby est bel et bien le commanditaire du crime
Affaire Ibni Oumar Mahamat Saleh, Idriss Deby est bel et bien le commanditaire du crime

Dans un communiqué rendu public le 15 août 2008, l'UFCD remettait en cause le rapport de la commission d'enquête chargée de faire la lumière sur les crimes commis après les combats de février 2008. Aujourd'hui les faits nous donnent raison. Le document qui a fait verser tant d'encre et de salive n'est ni crédible ni authentique. Le fait est d'autant plus grave que dans sa forme finale, le rapport est vidé de sa substance.

Deby et son gouvernement ont passé le claire de leur temps à donner au résultat de l'enquête une conclusion qui n'en est vraiment pas une.

En effet, le document n'établit aucunement les responsabilités des faits graves constatés. Pire, il propose que les recherches se poursuivent et la justice tchadienne et tout ce que Deby compte comme instrument de magouille prenne le relais. Le dossier serait ainsi rendu aux calendes grecques.

Visiblement, le dictateur cherche à se donner le temps de poursuivre tranquillement son projet de règne à vie. Contrairement à ce que pense Deby, l'opinion nationale et internationale n'est pas dupe. Le dictateur de N'Djamena est bel et bien le commanditaire des enlèvements et des assassinats des paisibles citoyens au rang desquels figure le président du PLD, Porte-parole de la CPDC, le Dr Ibni Oumar Mahamat Saleh.

La déclaration embarrassée du Porte-parole du gouvernement tchadien ne change en rien cette réalité. L'assassinat de Ibni Oumar Mahamat Saleh et de milliers de Tchaiens disparus dans les mêmes conditions est un défi lancé par Deby à la communauté internationale. Il est avéré que Deby est un criminel qui doit répondre de ses actes devant une juridiction internationale.

En attendant, le dictateur doit rendre les corps des disparus à leurs familles respectives.

Fait à Hadjar Marfaïne, le 4 septembre 2008

DJEDE COURTOU GAMAR
Commissaire Porte-parole adjoint de l'UFCD


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Décembre 2015 - 10:29 Cameroun: La lettre qui divise le Sénat !