Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Tchad : La Banque BCC démentèle un réseau interne de corruption et détournements de fonds, faux et usage de faux


Alwihda Info | Par - 22 Décembre 2013 modifié le 22 Décembre 2013 - 13:41

Senoussi Mahamat Ali diplômé en Droit et Gestion, ex conseiller juridique de la Banque Commerciale du Chari a été éjecté par le nouveau Directeur Général Adjoint pour corruption, détournements de fonds, faux et usage de faux. Il s'agit d'un sacré paquet de plus de 300 millions de FCFA et selon des sources de renseignements internes une enquête interbancaire se réalise d'où plusieurs cadres de la Banque qui sont visés, seront inévitablement dans les prochains jours évincé de la Banque.


Tchad : La Banque BCC démentèle un réseau interne de corruption et détournements de fonds, faux et usage de faux
Senoussi Mahamat Ali diplômé en Droit et Gestion, ex conseiller juridique de la Banque Commerciale du Chari a été éjecté par le nouveau Directeur Général Adjoint  pour corruption, détournements de fonds, faux et usage de faux. Il s'agit d'un sacré paquet de plus de deux milliards de FCFA et selon des sources de renseignements internes une enquête interbancaire se réalise d'où plusieurs cadres de la Banque qui sont visés, seront inévitablement dans les prochains jours évincé de la Banque et peut être poursuivis même si le nouveau DG adjoint choisit la première option.
Senoussi Mahamat Ali considéré un du cerveau du réseau interne, s'est construit cinq villa luxueux en un laps de temps. Il était un haut responsable au Ministère des Finances et du Budget avant d'atterrir à la BCC alors que le gouvernement essaye de redresser une nouvelle image combattant toute corruption, après l'effet de l'opération "Cobra" dirigé par l'Ancien Ministre de la Justice Abdoulaye sabre Fadoul qui a détrôné plusieurs cadres et responsables pour "enrichissement illicite", le gouvernement devrait songer à lancer une nouvelle opération qui détrônera les tigres de l'administration commerciale et bancaire. La Banque Commerciale du Chari devrait faire l'objet d'un contrôle minutieux par le gouvernement. Une Banque se doit d'être exemplaire et entretenir des relations avec les clients au top de ses performances en promouvant un climat de confiance entre le banquier et le client.
Afin d'entretenir une image "saine" la BCC devra entamer des procédures judiciaires à l'encontre de ces personnes ayant détournés mais le Directeur adjoint de la Banque a choisi de les faire partir sans procès.
La corruption est passible jusqu'à 10 ans de prison et entraîne une saisie des biens ou une perquisition et un remboursement de fonds ainsi qu'une enquête dans le parcours tracé par ces personnes là afin de déterminer si ils font l'objet ou non d'antécédents qui n'ont pas été perçus. 
Pour plus de détail, nous reviendrons dans les tous prochains jours sur ce sujet.


Sadam Ahmat
Rédaction d'Alwihda Info. En savoir plus sur cet auteur

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements