Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
Revue de Presse

Tchad : Plus d'une heure d'audience entre Déby et le ministre français de la Défense


- 2 Janvier 2014 modifié le 2 Janvier 2014 - 12:25


Au centre de cette audience qui a duré plus d’une heure, la difficile situation sécuritaire et humanitaire en République centrafricaine.


Le ministre français de la Défense a été reçu hier soir par le Président de la République Idriss Déby. Crédit photo : Présidence Tchad
Le ministre français de la Défense a été reçu hier soir par le Président de la République Idriss Déby. Crédit photo : Présidence Tchad
N'DJAMENA (Tchad) - En tournée en Afrique, le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian s'est rendu dans la capitale tchadienne, N'Djamena où il a été reçu en audience par le Président de la République au palais présidentiel.

Au centre de cette audience qui a duré plus d’une heure, la difficile situation sécuritaire et humanitaire en République centrafricaine.

Cette visite qui intervient après celle qu’il a effectuée il y a juste trois semaines, a permis Jean-Yves Le Drian d’échanger avec le Président Idriss Déby, Président en exercice de la CEEAC, sur la gravité de la situation à Bangui et le travail que mènent les forces françaises de l’opération SANGARIS et les troupes africaines de la MISCA pour ramener la paix et la sécurité.

Plus d'une heure d'audience entre Idriss Déby et le ministre français de la Défense
Plus d'une heure d'audience entre Idriss Déby et le ministre français de la Défense
Le ministre français de la défense qui venait de séjourner au Mali a également évoqué avec le Chef de l’Etat la lutte contre le terrorisme dans les pays sahéliens, notamment au Mali où le Tchad a joué un rôle déterminant dans le maintien de la paix.

Au Mali, le ministre de la Défense a réaffirmé que les troupes françaises de l'opération SERVAL seront réduites à un millier d'hommes au printemps 2014.

Outre le dossier sécuritaire, le Président de la République IDRISS DEBY ITNO et Jean-Yves Le Drian ont passé au crible des sujets liés à la coopération bilatérale.