Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
OPPOSITION

Tchad: analyse détaillée d’une commission d’enquête remplie d’opportunistes


Alwihda Info | Par - ҖЭBIЯ - - 20 Avril 2008 modifié le 27 Avril 2008 - 14:11

Il semble qu’au Tchad l’honnêteté et l’intégrité sont devenues des péchés. Il faut piller, avilir, humilier et laisser mourir le peuple. Quant à votre commission d’enquête, arrêtez cette mascarade qui tend à faire prendre le Tchad pour un pays de droit qui aura les moyens d’enquêter sur des disparitions ou quelque autre délit.


Tchad: analyse détaillée d’une commission d’enquête remplie d’opportunistes

Par Mohamed Saleh Ibni Oumar

Analyse détaillée d’une commission d’enquête remplie d’opportunistes

Le Président Déby veut gagner du temps et faire en sorte que les tchadiens oublient. Il crée des commissions d’enquête composées d’incompétents, de personnes acquises à sa basse cause ou voulant s’enrichir aussi vite que possible. Le président de la commission y intègre ses amis et parents. Ils profitent de cette commission pour se faire quelque argent et profits ou pour se faire connaître. Quelle complaisance! Tous les tchadiens savent que c’est bien des hommes de Déby qui ont enlevé Monsieur IBNI OUMAR Mahamat Saleh. Dites nous la vérité et arrêtez vos comédies sournoises.
Cette commission d’enquête est composée de différentes personnes d’une inadéquation caractérisée :

· Le Président de la commission d’enquête, Allaïssem Djaïbé est avant tout un incompétent qui n’a jamais traité le moindre dossier brûlant au cours de sa pâle et terne carrière d’avocat. Il a toujours été affilié au clan du pouvoir; par ses frères déjà : l’un est un ex-ministre des finances (paix à son âme) et l’autre un soit disant conseiller à la santé de Idriss. Bref des suppôts de leur cher président Idriss Déby et des opportunistes qui ont essayé et essayent toujours de se rendre utiles en usant de façades.

· Hélène Lambatim, Madame Droits Humanitaires ferait mieux d’instruire son peuple que de se mêler d’affaires politiques qui dépassent son entendement et qui la saliront et l’aviliront à vie.

· Abderramane Oumar Almahi, encore un monsieur nommé par le clan au pouvoir. De grâce faites vos basses manœuvres à cent lieues d’ici. Que vient faire ce monsieur dans une commission d’enquête ?

· Ahmat Aggrey, prévaricateur du RDP ayant choisi les voies menant à la richesse par la prostitution intellectuelle : nommé par Déby encore une fois.

· Mahamat Brahim Saillaye, un député. A-t-il vraiment gagné les législatives ? On peut sérieusement douter de sa légitimité vu les fraudes multiples dans les élections au Tchad.

· Mahamat Senoussi Khatir, ex DG de l’ANS (ça doit être la bonne personne pour retrouver IBNI OUMAR Mahamat Saleh !), Président du groupe d’amitié France-Tchad, Président de la commission à la défense et à la sécurité. Pas besoin de vous dire que cet homme est un assujetti de Déby.

· Les deux représentants de la société, bien entendu les Associations des Droits de l’Homme indépendantes refusent d’y siéger. Quant aux deux représentants des partis politiques (ils ne pourront venir s’embourber dans un problème crucial des droits de l’homme sans finir coupables de complicité ou d’immobilisme)

Quant à la commission technique, elle est composée essentiellement de personnes qui placent leurs intérêts immédiats au-dessus de leurs principes :

Chargés de la santé :
Bolsane Egyb et Nguetabe Odile : ce sont les amis et parents du président de la commission (Djaïbé)

Chargés de la justice :
Madjitangué Trahorga, Hamza Boukar Abdoul, Sylviane Ngardoum, Mahamat Idriss (substitut du procureur propulsé à la faveur de tractations frauduleuses et familiales), Soulgan Lambi, Kodengar Odjengar Radet, Djimtoloum Makobi Grégoire : tous parents ou amis du président de la commission.

Abdoulaye Adam Bahr et Djaîbé ont été consultés par Ahmat Bachir pour le dépôt de plainte contre Me Betel, Me Mialengar et Me Mahamat Hassan (tous les trois, avocats de la famille IBNI OUMAR). Ces conseillers et avocats du ministre de l’intérieur Ahmat Bachir ont été proposés par ce dernier pour intégrer la commission. Nous sommes en présence de protagonistes qui deviennent dès lors juges et parties.

En fin de compte, le président Déby et son gouvernement de marionnettes sont en train de faire entrer dans leur jeu quelques soi-disant érudits tchadiens dans le processus de disparition de Monsieur IBNI OUMAR Mahamat Saleh.

Réveillez vous intellectuels tchadiens, ne soyez pas dupes. Cette situation pourrait arriver à chacun d’entre vous et qu’en sera-t-il ? Vous savez pertinemment que cette commission d’enquête n’est qu’une parodie et que c’est bien Idriss qui a fait arrêter cet illustre homme qu’est IBNI OUMAR Mahamat Saleh.

Pensez vous vraiment des membres de cette commission peut aller poser quelque question que ce soit à Tahir Erda, Dirmi Haroun, Mahamat Ali Abdallah, Kerenkeyno, Mahamat Saleh Ibrahim ou encore mon tonton Mahamat Saleh Adoum Djérou ?

S’il arrivait une chose fâcheuse, sachez que votre immobilisme obligé vous en rendra tous complices. Il est évident que les tchadiens ont peur et c’est légitime mais il est des moments où la diaspora doit faire un recul et se poser des questions sur l’avenir de notre pays. Vous voulez que l’on continue à crouler sous la misère, dîtes le nous ! Sachez que nous ne sommes nullement tenus par les résultats d’une quelconque commission d’enquête. Le nouveau premier ministre promet de tout mettre en œuvre pour élucider cette affaire, mais sait-il que le Tchad est rempli d’intouchables auxquels il est interdit de reprocher quoi que ce soit ?

Nous lançons encore une fois un appel solennel à monsieur Deby et à la France pour la libération d’IBNI Oumar Mahamat Saleh. Il est de ceux qui ont forgé les accords du 13 août permettant d’ouvrir la voie vers une certaine démocratie et de sortir notre cher pays du gouffre.

Il semble qu’au Tchad l’honnêteté et l’intégrité sont devenues des péchés. Il faut piller, avilir, humilier et laisser mourir le peuple. Quant à votre commission d’enquête, arrêtez cette mascarade qui tend à faire prendre le Tchad pour un pays de droit qui aura les moyens d’enquêter sur des disparitions ou quelque autre délit.

A quelles personnes cette commission composée de vos alliés et essentiellement de tchadiens ‘’normaux ‘’, pourrait poser des questions puisqu’on sait que dans ce pays il n’y a que d’innombrables soit disant intouchables (certains sont ministres, d’autres de la DGSSI, de l’ANS, des RG…etc.) ? Ceux qui ont enlevé IBNI sont des gens de l’entourage de Déby, et ils l’ont fait sur ses ordres. Alors à qui demandera-t-on des comptes ?

Dès la première nuit de cette arrestation on a eu des informations qui confirmaient que les ordres venaient du dictateur. Donc arrêtez de nous prendre pour des dupes et libérez le DR. IBNI.

Soulagez votre conscience et pensez pour une fois à votre pays, vous en avez assez fait.

MOHAMED SALEH IBNI OUMAR


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Décembre 2015 - 10:29 Cameroun: La lettre qui divise le Sénat !