Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
OPPOSITION

The people strikes back


Alwihda Info | Par Memnon - 18 Janvier 2011 modifié le 20 Janvier 2011 - 15:41


TRIBUNE LIBRE


The people strikes back


Merci au valeureux peuple tunisien de nous montrer le chemin…

Certaines similitudes entre la Tunisie et Djibouti sont patentes. Le couple prédateur IOG-HAID n’a en effet rien à envier au couple Ben Ali-Trabelsi. La cour vorace du roitelet est, elle aussi, constituée en cercles concentriques. Telle un vortex, elle avale tout sur son passage. Comme dans la fable d’Esope, « le lion », plutôt ici, le vampire et « sa » succube se serviront les premiers le 8 avril 2011 et laisseront le reste à la curée. Il n’est nul besoin d’évoquer la litanie des méfaits de l’oligarchie tribalo-sectaire. Un gouvernement de bigots, adorateurs de stupre et de luxure ; rien à envier non plus aux Borgias, derrière le vernis de l’Islam, la corruption de l’âme. Car comme on le dit : « le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absolument ».

Alors, à la lumière des échanges stériles, de niveaux bac à sable entre les « vrais, les vrais-faux, les faux opposants, la traîtrise serait-elle consubstantielle des djiboutiens ? Evidemment non ! Ceux qui sont à Djibouti et qui s’arrogent le titre d’opposants devraient savoir qu’un pouvoir tyrannique ne tolère pas une opposition. Dans l’Ancien Régime, on appelait ces individus fous du roi, ménestrels, experts en diversions et divertissements. Pourquoi, en effet, faire une plate forme commune si c’est pour présenter deux candidats face à IOG ? La question n’est pas sibylline. Le but est de disperser les voix et de dérouler le tapis rouge pour perpétuer le même système. Et que l’on ne s’y trompe pas ! Ce n’est pas parce que Democracy International supervisera les élections qu’elles seront transparentes. DI est une officine pilotée par USAID et le gouvernement US.

YA BASTA !!

Merci peuple tunisien de donner les clés ! Les sacrifices de Mohamed Bouazizi, comme celui de Jan Palach et d’autres leur emboitent le pas, sont autant d’étincelles d’un espoir inextinguible de changement.

Comme toi, jeunesse tunisienne, nous sommes la jeunesse Djiboutienne, une et indivisible, sans clivages d’un autre âge. Nous sommes les enfants de la toile, de la blogosphère, des nouvelles technologies…

Ne soyons pas timorés, le moment est opportun. Le régime se raidira, et, à l’évidence aura tout le temps de préparer un dauphin ; un autre membre du sérail ou pourquoi pas une « Marine » IOG, on est jamais bien servi que par les siens.

A vos claviers, djiboutiens de tout bord, vos téléphones multifonctions ; à vous hackitivistes !
Il est temps de faire barrage au régime tribalo-mafieux

El pueblo unido jamás será vencido (« Le peuple uni ne sera jamais vaincu »).

Signé : V pour VENDETTA.



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Décembre 2015 - 10:29 Cameroun: La lettre qui divise le Sénat !