TCHAD

Tchad : la 4ème République vidée de son sens


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 7 Septembre 2018 modifié le 7 Septembre 2018 17:05


Dans cette comédie, le peuple très malheureux paye le pot cassé. Il ne peut plus se nourrir, ni se soigner quand il est malade.


La promulgation de la constitution de la 4ème République. Alwihda Info
Après le forum national inclusif tenu à tout prix par le MPS et ses alliés en mars dernier où des millions ont été injectés, Idriss Déby Itno l’initiateur foule allègrement au pied les conclusions de ce festin inutile.

Ce forum dont certains membres du MPS et leurs alliés prenaient pour une panacée devient simple une mythe. Car, quelques mois seulement après ces assises tant attendues, c’est toute une comédie que les hautes autorités présentent au peuple tchadien. Ce comportement des responsables du Tchad ne témoigne-t-il pas qu’ils sont dépassés et qu’ils n’ont rien de nouveau à proposer aux Tchadiens ?

Le président Idriss Déby Itno et ses acolytes ont par tous les moyens démontré aux tchadiens que les caisses de l’Etat sont vides. Alors il faut réduire le train de vie de l’Etat. C’est ainsi qu’il est décidé de supprimer certaines institutions de l’Etat et de réduire le nombre des régions à 17, les sous-préfectures, elles sont supprimées ainsi que la Primature et le conseil économique culturel et social. Ces décisions sont confinées dans la nouvelle constitution du 4 mai dernier. L’on pensait que cela serait possible mais c’est l’inverse de la situation qui se traduit dans les faits. Idriss Déby Itno par une ordonnance maintient le nombre des régions qui était de 23 et augmente celui des départements. Ce n’est pas tout, les vielles sources d’information indiquent qu’une éventuelle révision de la constitution du 4 mai est en vue. Et ce pour ramener la Primature supprimée. Cette source poursuit qu’après cet éventuelle révision constitutionnelle, l’Assemblée actuelle sera dissoute et donc Idriss Déby Itno ne va légiférer que par ordonnance.

A qui Idriss Déby Itno veut plaire ? Pourquoi n’est-il pas stable dans ses décisions ? il serait très difficile de répondre à ces questions qui taraudent l’esprit des tchadiens. Mais ce que l’on peut oser dire est que le président Idriss Déby Itno, dans sa tentative de présidence intégrale se serait heurté à un obstacle et voudrait reculer, au point d'envisager de ramener la même institution qu’il a lui-même supprimée. Dans cette comédie, le peuple très malheureux paye le pot cassé. Car, il ne peut plus se nourrir, ni se soigner quand il est malade.

Dans la même rubrique :