Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
Spécial Mali

La mort d’Abou Zeïd confirmée : Un privilège sécuritaire pour le Tchad ?


Alwihda Info | Par Moussa Guetane Moussa - 24 Mars 2013 modifié le 24 Mars 2013 - 10:11


Des soldats tchadiens lors d'un entraînement. Crédits photos : Sources
Des soldats tchadiens lors d'un entraînement. Crédits photos : Sources
Après une longue série de tergiversations, la France reconnait à contrecœur la mort du chef terroriste Abou Zeid. Cette reconnaissance forcée a été longuement accentuée par la volonté affichée des FATIM et des hautes autorités tchadiennes de ne pas se laisser cette capitale victoire contre le terrorisme. Reste aussi pour la France de reconnaitre la mort de l’autre chef terroriste Moukhtar Belmoukhtar. Le Tchad quant à lui maintient mordicus sa déclaration sur la mort de ce dernier qui a été abattu grâce à la bravoure et au professionnalisme des forces armées tchadiennes qui entendent lancer un message fort à tous ceux qui rêvent de rééditer l’expérience malienne sur le sol tchadien qu’ils seront sévèrement battus à plat couture et leur ambition macabre vouée à un échec cuisant et mémorable.
 
La France et les pays de la CEDEAO doivent implicitement reconnaitre que le Tchad est un partenaire incontournable dans la stabilité et la lutte contre le terrorisme dans la sous-région. Il est temps que les grandes puissances luttant contre le terrorisme accordent une oreille attentive à notre pays en l’aidant dans sa politique sécuritaire et en veillant à sa stabilité, un verrou important dans la lutte contre le terrorisme. Avec la nouvelle donne sur l’implantation des cellules terroristes actives et dormantes dans le Sahel, la stabilité du Tchad est un atout indéniable pour la sécurité du reste de la région. Tout déstabilisation ou trouble conflictuel au Tchad débordement au-delà de nos frontières pour sonner le glas de la sécurité et de la stabilité dans la sous-region.
 
Le sacrifice de nos vaillants soldats au Mali sera inscrit dans les annales de l’histoire de la lutte contre le terrorisme. Le Tchad jadis considéré comme un pays de troubles et de conflits incessants a su remonter la pente pour s’engager dans le sillage des pays œuvrant pour la paix au-delà de leur frontière. Il est primordial et capital pour les autorités tchadiennes de prendre toutes les mesures pour doter encore nos forces armées et de sécurité des moyens plus importants et sophistiqués pour défendre nos frontières et veiller à lutter efficacement contre le terrorisme. La sous-region tirera un privilège sécuritaire indéniable. C’est en modernisant nos forces armées et de sécurité qu’on récoltera les fruits de notre investissement pour sécuriser et stabiliser notre pays contre les visées déstabilisatrices et les actes de terrorisme. La sécurité et la stabilité du Tchad est l’affaire de tous les Tchadiens d’abord, ensuite viendrait l’aide de nos amis et partenaires étrangers.
 
Moussa Guetane Moussa


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements