Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Le Tchad veut une équité effective pour l'accès des réfugiés à la santé


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 22 Décembre 2018 modifié le 22 Décembre 2018 - 12:03



Des enfants réfugiés près d'un camp au Tchad. © DR
Des enfants réfugiés près d'un camp au Tchad. © DR
Le ministère de la Santé publique et le Haut Commissariat des Réfugiés (HCR) ont organisé le 18 décembre au Ledger Plazza, à N'Djamena, un forum national sur l'intégration progressive des centres de santé des camps de réfugiés dans le système national de santé au Tchad. L'objectif est de permettre un meilleur accès à la santé aux réfugiés et à la population.

Le ministre de la Santé publique, Aziz Mahamat Saleh a présidé la cérémonie de signature d'un mémorandum d'entente avec le représentant du HCR au Tchad, Ambaoumba Mbili.

La collaboration entre le ministère de la Santé publique et le HCR s'effectuera entre autres dans les domaines de la santé publique, de la santé de la reproduction, de la nutrition et du VIH.

Le représentant du ministère de l'Administration du territoire, de la Sécurité publique et de la Gouvernance locale, Bakhit Youssouf a souligné que le Tchad oeuvre sans relâche afin de garantir la stabilité que cherchent les réfugiés sur son territoire, malgré les conditions économiques difficiles.

Le HCR entend apporter son soutien pour améliorer la protection des réfugiés. Le représentant du HCR au Tchad, Ambaoumba Mbili a déclaré que "le HCR continuera à oeuvrer de concert avec l'ensemble de l'équipe humanitaire au Tchad pour que la collaboration s'améliore au bénéfice des réfugiés et de la population qui les accueillent".

"Avec la signature de cet accord, je suis persuadé que nous allons pouvoir aider les réfugiés, les communautés hôtes et toutes les populations autour, à travers une vision intégrée pour que la question de l'équité puisse être effective pour toute personne vivant sur le territoire national"
, a expliqué le ministre de la Santé publique, Aziz Mahamat Saleh.