Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Les relations entre le Tchad et la France sont "excellentes" (chef de la diplomatie)


Alwihda Info | Par Mahamat Abdramane Ali Kitire - 22 Décembre 2018 modifié le 22 Décembre 2018 - 01:42



Le ministre tchadien des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine, de la Coopération Internationale et de la Diaspora, Cherif Mahamat Zene. © DR/Twitter
Le ministre tchadien des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine, de la Coopération Internationale et de la Diaspora, Cherif Mahamat Zene. © DR/Twitter
A la veille de l’arrivée du président français à N'Djamena, le ministre tchadien des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine, de la Coopération Internationale et de la Diaspora, Cherif Mahamat Zene a fait le point sur l'état des relations de coopération qu’entretiennent la France et le Tchad.

Le chef de la diplomatie indique que le Tchad et la France entretiennent d'excellentes relations. Il ajoute que la visite du Président français Emmanuel Macron à Ndjamena, prévue à partir d'aujourd'hui, samedi 22 décembre jusqu'au dimanche 23 décembre, est très importante dans l’agenda national car les relations entre les deux pays sont historiques et ne datent pas d’aujourd’hui.

Pendant la 2ème guerre mondiale, le Tchad était le premier pays à avoir répondu à l’appel du 18 juin 1940 du Général De Gaulle. Il s’était rallié ensuite à la France libre le 26 juin 1940 par la colonne dirigée par le général Leclerc de Ndjamena vers Koufra en Lybie. Le ministre Cherif Mahamat Zene affirme qu’il s’agit d’un élément fondamental qui relie l'histoire des relations entre les deux pays.

Selon lui, cette visite s’inscrira dans le cadre du renforcement de ces excellentes relations multiformes. Il a félicité le président Macron pour sa nouvelle vision des relations entre la France et l’Afrique en général.

Le chef de la diplomatie estime que les relations qu’entretiennent les deux pays sont plus tournées vers l’avenir et reposent sur une base solide, surtout économique à travers l’accroissement des investissement français et européens d’une manière générale au Tchad et en Afrique, pour faire face aux défis auxquels est confronté le continent Africain, surtout dans sa partie sahélienne. « Il a fait une déclaration assez importante lors du dernier sommet Afrique-Union Européenne tenu en novembre 2016 à Abidjan. Ce sommet à certainement marqué un tournant dans les relations entre l'Afrique en général et L’Europe. Je pense que cette visite va permettre aux deux parties d’évaluer la situation actuelle de leurs relations pour mieux les renforcer davantage dans l’intérêt commun de deux pays », déclare-t-il.

S’agissant de la coopération militaire entre le Tchad et la France, le ministre relève qu’il est évident que la France doit manifester un intérêt tout particulier pour le Tchad parce qu'il abrite la base du commandement de la force Barkhane, une force constituée de plus de 3000 soldats qui a un champ d'action dans tout le Sahel.

D’après lui, cette force joue un rôle très important dans la lutte contre le terrorisme au Sahel. « Aujourd’hui, le bassin du Lac Tchad et le Sahel en général sont déstabilisés et menacés sérieusement par le terrorisme qui se développe actuellement en Libye à cause de la crise qui a laissé certainement s’installer pratiquement tous les groupes terroristes".

Cherif Mahamat Zone explique que "la Libye est devenue une source de ravitaillement en armes mais aussi aux ressources financières, compte tenu du fait que ceux qui occupent le sud de la Libye se livrent à des trafics d’armes, de drogues et d'êtres humains. Ces trafics permettent à ces mercenaires et à ces terroristes, non seulement de consolider de l’argent en liquide, mais aussi de tisser certainement un réseau vaste à travers le Sahel pour soutenir d’autres groupes terroristes (Aqmi, Ansar-al dine, Ansar-al charia, Al-Qaïda, Boko haram...) ».



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 23 Août 2019 - 21:48 Tchad : une opération de salubrité à Goz Beida