Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : Moïssala, la ville centenaire demeure très enclavée


Alwihda Info | Par Golmen Ali - 18 Août 2019 modifié le 18 Août 2019 - 21:52



Tchad : Moïssala, la ville centenaire demeure très enclavée. © Alwihda Info
Tchad : Moïssala, la ville centenaire demeure très enclavée. © Alwihda Info
Moïssala, chef lieu du département du Barh Sara dans la province du Mandoul, est l'une des villes les plus vieilles du Tchad. Il y a quelques années, elle a fêté ses 100 ans. La ville, malgré sa renommée, reste très enclavée faute de l'impraticabilité des routes qui y mènent, surtout en saison des pluies.

L'axe qui l'a relie à Koumra, chef lieu de la province est totalement dégradé. Peu sont les véhicules qui osent s'y aventurer, en dehors de ceux des ONG humanitaires qui sont obligés de l'emprunter au quotidien dans le cadre de leurs travaux.

Tchad : Moïssala, la ville centenaire demeure très enclavée. © Alwihda Info
Tchad : Moïssala, la ville centenaire demeure très enclavée. © Alwihda Info
Un chauffeur nous confié que le dernier raclage de ce tronçon remonte à 5 ans en arrière. Les deux ponts qui s'y trouvent sont étroits. Il sont montés sur des supports en planches et datent de l'époque coloniale.

Récemment, du béton à été coulé afin de renforcer les ponts et limiter les risques d'accidents. Toutefois, des grands trous sont visibles à tous les deux mètres. Ces trous sont remplis d'eau et peuvent facilement endommager les véhicules.

Tchad : Moïssala, la ville centenaire demeure très enclavée. © Alwihda Info
Tchad : Moïssala, la ville centenaire demeure très enclavée. © Alwihda Info
Durant des kilomètres, l'on roule sur de la boue d'une certaine épaisseur, ce qui oblige parfois les passagers à descendre du véhicule pour laisser le chauffeur traverser seul certaines zones. Il faut compter entre 5 à 6 heures de temps pour arriver à destination de ce trajet qui ne fait que 75km.

Les usagers de cette route Koumra-Moïssala se plaignent. Quelques fils de la localité se demandent ce que font les cadres ressortissants de Moïssala quant à cette route. N'ont-ils pas plaidé auprès des hautes autorités du pays ? Si rien n'est fait pour préparer ce tronçon, la ville de Talino Manu, Ali Golor, Abdoulaye Djlnouma et autres sera coupée du reste du pays.

Tchad : Moïssala, la ville centenaire demeure très enclavée. © Alwihda Info
Tchad : Moïssala, la ville centenaire demeure très enclavée. © Alwihda Info

Tchad : Moïssala, la ville centenaire demeure très enclavée. © Alwihda Info
Tchad : Moïssala, la ville centenaire demeure très enclavée. © Alwihda Info