Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : des médecins formés en traitement non opératoire des fractures


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 18 Avril 2019 modifié le 18 Avril 2019 - 13:17



L'hôpital de la Renaissance à N'Djamena. © HR
L'hôpital de la Renaissance à N'Djamena. © HR
Une session de formation au profit des médecins et paramédicaux des 23 provinces du pays s'est ouverte ce mardi 16 avril à N'Djamena. La formation est axée sur les principes du traitement non opératoire des fractures.

Une soixantaine de médecins et paramédicaux prennent part à la session de formation qui s'articule autour des enseignements, les exercices pratiques et des ateliers de discussions liés à la consolidation osseuse, à la classification des fractures et au traitement des fractures diaphysaires et articulaires. 

"A la fin de ce cours, vous devez être capables de décrire et de classer les lésions, décrire les principes du traitement des fractures, mettre en place et utiliser les techniques non chirurgicales de traitement de ces fractures lorsqu'elles sont applicables", a déclaré Fadebnet Siniki, responsable nationale de l'enseignement AGA.

D'après le responsable régional de l'enseignement de l'Alliance des associations pour l'orthopédie, Désiré Olama Atangana, son organisation contribue à l'amélioration de la qualité des soins. Elle vise également à outiller les médecins et les paramédicaux pour une meilleure efficacité des traitements.

Le directeur général de l'hôpital de la Renaissance, Gustave Bassanguen a relevé que le traumatisme est l'une des causes de mortalité en Afrique. Il précise que l'hôpital de la Renaissance est une référence en Afrique en matière de traitement non opératoire des fractures.