Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : la malnutrition chronique, un problème majeur de santé publique


Alwihda Info | Par WFP - 11 Décembre 2019 modifié le 11 Décembre 2019 - 17:16



Une farine infantile fortifiée lancée à l'ouest du Tchad pour lutter contre la malnutrition. © Alwihda Info/Foka Mapagne
Une farine infantile fortifiée lancée à l'ouest du Tchad pour lutter contre la malnutrition. © Alwihda Info/Foka Mapagne
Pala – Le Ministère de la Santé et les Nations Unies ont présenté aujourd’hui à Pala le premier aliment de complément fortifié destiné aux enfants âgés de 6 à 24 mois produit au Tchad. Conçue, développée et commercialisée conformément aux normes et réglementations nationales et internationales, la farine infantile MANISA devient un atout supplémentaire pour les communautés dans de lutte contre la malnutrition au Tchad.
 
Le lancement de ce produit constitue l'aboutissement du développement d’une chaîne de valeurs, allant de la production agricole à la transformation de la matière première, en passant par le produit fini : la farine fortifiée commercialisée. Le Programme Alimentaire Mondiale des Nations Unies (PAM), l’Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), l'UNICEF et l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) collaborent dans le cadre de ce projet de production locale d'aliments de complément fortifiés (PRO-FORT), financé par l’Union Européenne.
 
La malnutrition chronique est l’un des principaux problèmes de santé publique au Tchad, avec des effets irréversibles sur les enfants en termes de croissance physique, de développement cognitif et de productivité à l’âge adulte. Selon le rapport de l'étude sur le coût de la faim (2016), 56% de la population adulte du Tchad a souffert d'un retard de croissance pendant son enfance. La perte économique annuelle liée à la malnutrition est estimée à 9,5% du produit intérieur brut.

Une farine infantile fortifiée lancée à l'ouest du Tchad pour lutter contre la malnutrition. © Alwihda Info/Foka Mapagne
Une farine infantile fortifiée lancée à l'ouest du Tchad pour lutter contre la malnutrition. © Alwihda Info/Foka Mapagne
La farine infantile fortifiée MANISA est déjà disponible au sein de deux unités de production de la province du Mayo-Kebbi Ouest. Le Ministère de la Santé Publique (MSP) ayant examiné les résultats de contrôle de qualité effectués par le Centre de Contrôle des Denrées Alimentaires (CECOQDA) a autorisé la mise sur le marché du produit.

« Nous sommes rassurés que la production de l’aliment fortifié à haute valeur nutritive MANISA par les unités de production grâce au soutien du PRO-FORT permettra au sein des communautés vulnérables de réduire la prévalence de la malnutrition sous toutes ses formes », a indiqué le Ministre de la Santé, Dr. Mahamoud Youssouf Khayal. La Ministre de la Production, de l’Irrigation et des Equipements Agricoles, Mme Madjidian Padja Ruth, a aussi participé à l’événement.
 
« Il faut prioriser des solutions locales pour atteindre l'objectif de mettre fin à la faim et à la malnutrition au Tchad », a déclaré Sally Haydock, Représentante du PAM a.i., au des Nations Unies au Tchad. « MANISA est aujourd’hui une réalité grâce à l’engagement de la communauté, des centres de recherche, des autorités et du secteur privé. En travaillant ensemble, nous mettrons terme au fléau de la malnutrition ».

Une farine infantile fortifiée lancée à l'ouest du Tchad pour lutter contre la malnutrition. © Alwihda Info/Foka Mapagne
Une farine infantile fortifiée lancée à l'ouest du Tchad pour lutter contre la malnutrition. © Alwihda Info/Foka Mapagne
Le programme PRO-FORT est financé par l’Union Européenne et mis en œuvre dans deux provinces : le Mayo-Kebbi Est et le Mayo-Kebbi Ouest. Son objectif est de contribuer au renforcement de la résilience des ménages les plus vulnérables en améliorant l'accès, la disponibilité, la stabilité et l'utilisation des aliments de complément à haute valeur nutritive pour les enfants de 6 à 24 mois.
 
Cette nouvelle action vient en complément du 11eme Fonds Européen de Développement, à travers lequel l’Union européenne investira plus de 100 milliards FCFA (156 millions Euro) au Tchad entre 2016 et 2021 pour lutter à long terme contre la malnutrition chronique.



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 66304389 ; 63415139  (Bureau N'Djamena)