Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : "la relance économique dépend fortement du paiement de la dette intérieure"


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 19 Avril 2019 modifié le 19 Avril 2019 - 18:32



Le président de la Chambre du commerce, de l'industrie, de l'agriculture, des mines et de l'artisanat (CCIAMA), Amir Adoudou Artine. Alwihda Info
Le président de la Chambre du commerce, de l'industrie, de l'agriculture, des mines et de l'artisanat (CCIAMA), Amir Adoudou Artine. Alwihda Info
Une réunion de concertation a regroupé ce mercredi 17 avril à N'Djamena, la Chambre de Commerce, d’Industrie, d’Agriculture, des Mines et de l’Artisanat (CCIAMA), le patronat et les opérateurs économiques dont les banquiers. L’objectif est de faire le point sur la dette intérieure et de discuter des aspects sociaux. La rencontre a été dirigée par le président de la Chambre de commerce, Amir Adoudou Artine.

"L'objectif est de réfléchir et de discuter sur cette problématique afin de rechercher les voies et moyens par le biais du secteur privé. La rencontre vise à faire le point sur l'avancement et les propositions du Gouvernement en matière de paiement de la dette intérieure, à rechercher les voies et moyens par le biais du secteur privé et faire des propositions concrètes au Gouvernement quant à l'apurement de cette dette intérieure", a déclaré le président de la Chambre de commerce, Amir Adoudou Artine.

D'après lui, "suivant la dernière rencontre que nous avons eu avec les institutions de Bretton Woods, la relance de l'économie dépend fortement du paiement de cette dette intérieure qui pour nous est un biais pour pouvoir amener cette relance économique tant attendue."

"Sur cette base, nous allons d'abord échanger entre les différents secteurs concernés par cette dette, et le secteur bancaire pour pouvoir sortir une feuille de route pour qu'on puisse travailler collégialement"
, a-t-il précisé.

Les parties ont échangées dans l'optique d'aboutir à une feuille de route avec des "propositions concrètes" qui sera présentée au Gouvernement "quant à la dette intérieure et à la compréhension du dossier" par les acteurs économiques.