Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : ouverture d’un atelier sur le secteur des transports au Tchad


Alwihda Info | Par Brahim Abdraman - 23 Septembre 2021


Cette rencontre de deux jours vise, entre autres, à faire une analyse diagnostic, en termes des forces, des faiblesses, des menaces et des opportunités du secteur des transports et de la sécurité routière.


Du 23 au 24 septembre 2021, le ministère des Transports et de la Sécurité routière organise un atelier de deux jours, à l’hôtel la Résidence de Ndjamena, sur le thème « le diagnostic du secteur des transports au Tchad ». La cérémonie de l’ouverture a été présidée par la ministre des Transports et de Sécurité routière, Mme Fatime Goukouni Weddeye.

L'objectif général de l'atelier consiste à présenter la synthèse des résultats des travaux de la commission de réflexion et de passer en revue, sur la base de l'outil SWOT, les forces, les faiblesses, les opportunités et les menaces du secteur de transport. De manière spécifique, il s'agit de faire une analyse diagnostic, en termes des forces, des faiblesses, des menaces et des opportunités du secteur des transports et de la sécurité routière ; faire une analyse diagnostic de l'ensemble des textes nationaux, sous-régionaux et régionaux réglementant les transports, leur état de mise en œuvre et les contraintes liées à leur application ; proposer des solutions en vue de l'amélioration du secteur des transports et de la sécurité routière. Dans son mot de bienvenue, le président de la commission de réflexion de l’atelier, Ahmaday Hassan souligne que « l’objet de cet atelier est de réfléchir sur la problématique des transports et de trouver une solution idoine.

Ces assises permettront aux participants de discuter franchement sur tous les problèmes que rencontrent les transporteurs ». Pour la ministre des Transports et de la Sécurité routière, Mme Fatime Goukouni Weddeye, le présent atelier est un cadre d'échanges sur les grandes préoccupations de l'heure du secteur des transports. En vue d'améliorer les conditions de transport des personnes et des marchandises, le ministère en charge des transports et de la sécurité routière compte travailler en synergie avec les différents acteurs du secteur, afin de trouver des solutions idoines à ces difficultés.
« C'est dans cette dynamique que je vous exhorte à poursuivre tous ensemble sans relâche, et avec grande détermination, le combat engagé, pour soutenir cette initiative afin de booster ce secteur porteur d'espoirs de la vie socio-économique de notre pays », a-t-elle déclaré.

Ainsi, selon la ministre, les principaux problèmes identifiés lors des travaux préparatoires de cet atelier sont, entre autres, les pratiques illégales, la non application des textes, la présence des personnes douteuses au niveau des gares routières par manque de dispositif de sécurité, ainsi que la concurrence déloyale, le non assainissement des gares routières, l’inorganisation des activités du Centre d'échanges routiers, ou encore le mauvais état des routes, la corruption et enfin, la faible sensibilisation des parties prenantes.




Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 24 Octobre 2021 - 18:53 Tchad : une délégation du CODNI en mission au Nord


Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 99267667 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)