Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Réveillon d’armes de nouvel an : 2019 placée sous le signe de l’effort de formation et d’entraînement


Alwihda Info | Par Olive Jonala - 31 Décembre 2018 modifié le 31 Décembre 2018 - 21:23

Réussir l’accomplissement des missions avec peu de moyens, c’est la recommandation de Denis Sassou-N’Guesso à la force publique, à qui, il a enjoint l’obligation de poursuivre l’effort de formation et d’entraînement. Ce sont-là, en substance, les orientations du chef suprême des armées aux hommes en uniforme, au cours du réveillon d’armes, de ce 31 décembre 2018, à Brazzaville.


Denis Sassou N'Guesso s'adressant à la force publique
Denis Sassou N'Guesso s'adressant à la force publique
C'est dans un décor pavoisé aux couleurs de la République congolaise et agrémenté par l'orchestre les "Bantous de la Capitale" et la chorale de la Marine, le tout dans un temps relativement ensoleillé, que le réveillon d'armes 2018 , un des grands événements de la force publique de l'année, a marqué ses empreintes.

Trois moments forts ont marqué la cérémonie y relative. D’abord la présentation du rapport des missions assignées à la force publique en 2018, au chef suprême des armées, Denis Sassou-N’Guesso. Ce rapport a été déroulé par le chef d’état-major des forces armées congolaises, Guy Blanchard OKoï et le renouvellement de l’engagement de la force publique à servir la République, qui a précédé les orientations du chef de l’Etat à la force publique, pour la nouvelle année 2019.

Dans sa feuille de route de 2019, le président Denis Sassou-N’Guesso a précisé , entre autres que , les ressources humaines et financières seront mobilisées, en vue d’assurer un développement graduel, constant, harmonieux et cohérent des forces armées congolaises .

C’est pourquoi le chef suprême des armées de la République du Congo, voulant être pragmatisme, a instruit le haut commandement de la force publique de réussir l’accomplissement des missions dévolues aux hommes en uniformes avec peu de moyens, ceci dans le dessein de reconfigurer et de moderniser la force publique, tout en lui donnant les moyens et outils de sauvegarde des intérêts vitaux et stratégiques.

Moment de communion et de bilan entre le président, Denis Sassou-N’Guesso et la troupe, le réveillon d’armes de cette fin d’année 2018, a été l’occasion pour le président Congolais de féliciter l’ensemble des éléments de l’armée, de la police et de la gendarmerie, pour les efforts accomplis dans le maintien et la sauvegarde de la paix, notamment dans le département du Pool, avec la signature des accords de cessation des hostilités entre la force publique et les ex-combattants du pasteur Ntoumi et le rétablissement de l’autorité de l’Etat dans cette partie du Congo.

Présentant le rapport de mission à la hiérarchie, ce 31 décembre, le chef d’état-major général des forces armées congolaises, Guy Blanchard OKoï, s’est dit satisfait des résultats obtenus. En somme, a-t-il rappelé, tout devrait concourir en 2019 à la consolidation du lien force publique-nation. Le chef d’état-major général des forces armées congolaises, a résumé l’essentiel de la mission du soldat, du gendarme et du policier en cinq axes principaux : la préservation de l’ordre public, l’amélioration des conditions de vie et de travail, la relance du sport militaire, l’organisation des compétences territoriales et la mise en place du cadre administratif et stratégique.

A noter qu’après la présentation du rapport de mission et les orientations du chef suprême des armées, Denis Sassou-N’Guesso a présenté ses vœux de nouvel an à la Force publique et la boucle a été le partage du vin d’honneur.