Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Abdoulaye Fadoul Sabre : "Notre pays génère des recettes mais elles sont détournées"


Alwihda Info | Par - 11 Janvier 2018 modifié le 11 Janvier 2018 - 11:52


Selon lui, ceux qui agissent en dehors du droit et contre l’intérêt de l’État sont connus.


Le Ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Fadoul Sabre. Alwihda Info
Le Ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Fadoul Sabre. Alwihda Info
Le Ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Fadoul Sabre qui a présidé ce mercredi10 janvier à la direction générale de la douane de N'Gueli au lancement de la force d'appui aux régies financières et du numéro vert « 700 », a appelé à la conjugaison des efforts pour le fonctionnement des services de base de l'Etat.

Abdoulaye Fadoul Sabre a annoncé que l'installation officielle de cette équipe a pour objectif de conjuguer les efforts communs pour lutter contre le détournement des recettes de toutes les régies financières afin de permettre de "booster" l'économie. Par ailleurs, il déplore le fait que les opérateurs économiques et les transitaires qui travaillent dans la légalité en se conformant aux normes, soient les plus confrontés aux tracasseries sciemment entretenues par des agents véreux. Selon lui, ceux qui agissent en dehors du droit et contre l’intérêt de l’État sont connus.

"On peut toujours rencontrer des personnes de bonne ou de mauvaise foi sur toutes les régies financières. Personne ne peut comprendre qu'à la douane nous sommes contents lorsqu'on arrive à réaliser une recette de 110 milliards. Certains pays de la sous-région qui sont économiquement plus faibles à l'exemple du Niger, du Mali, du Burkina Faso, et enclavés comme le Tchad, réalisent plus de 300 à 400 milliards de recettes douanières par an", a expliqué le ministre des finances et du budget.

Selon lui, "ces pays précités n'ont pas plus d’activité que nous mais ils ont su instaurer un système qui leur permet de générer des recettes à la douane comme il le faut". Abdoulaye Fadoul Sabre ajoute que "notre objectif principal est de mobiliser et de sécuriser les recettes de l'État. Celui qui est censé défendre l'intérêt de l'État se dérobe à la règle en passant par des pratiques indélicates. À partir de cet instant, ces pratiques peu orthodoxes ne seront que des souvenirs".

"J'appelle tous les acteurs impliqués dans la mobilisation des recettes financières à dénoncer ces pratiques indélicates pour contribuer à l'assainissement des finances publiques et à améliorer le climat des affaires", a précisé le ministre des finances et du budget, Abdoulaye Fadoul Sabre.

En outre, il prévient que ces agents véreux seront sévèrement punis. « Aujourd'hui, on n'a plus de recettes pétrolières. On n'arrivera pas à payer le salaire de fonctionnaires sans l'appui de nos partenaires financiers. Nos hôpitaux font face à d'énormes difficultés, ils n'arrivent pas à administrer de simples pansements. Dans nos écoles, nous avons des enseignants régulièrement payés qui n'ont pas des craies pour enseigner les écoliers. Même des rames de papiers font défaut dans plusieurs départements ministériels, nous utilisons notre propre argent pour nous en procurer. Toutes ces difficultés sont causées par certains agents indélicats qui détournent allègrement les recettes qui devraient revenir au trésor public. Notre pays génère des recettes mais elles sont détournées. La plus grande responsabilité repose sur les nouvelles personnes installées pour remplir convenablement leur mission afin de lutter contre le détournement au niveau de toutes les régies financières. Il faut conjuguer nos efforts communs pour faire fonctionner le service de base de l'État », a averti le ministre des finances et de budget, Abdoulaye Fadoul Sabre.
Djimet Wiche Wahili
Journaliste, directeur de publication. Tél : +(235) 66304389 E-mail : djimetwiche@gmail.com En savoir plus sur cet auteur