Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SPORTS

Cameroun : Une société américaine joue sa CAN à Garoua


Alwihda Info | Par - 21 Mars 2018 modifié le 21 Mars 2018 - 00:24

A Garoua dans la région du Nord Cameroun,la société Prime Potomac opère des "miracles" pour satisfaire l'État du Cameroun qui lui a confié la construction des infrastructures de la capitale du Nord ,devant accueillir la Coupe d'Afrique des Nations Total Cameroun 2019.Constat fait lundi,19mars 2018 par l'envoyé spécial de l'agence digitale d'informations africaines lescoopsdafrique. com lors de la seconde visite des deux inspecteurs de la Confédération Africaine de Football.


C’est sous une canicule, à 41°Celsius que les deux émissaires de la CAF : Ismaël wally et Jean Louis Romain du Cabinet Rolland Berger ont pris le pool des travaux. A Garoua, chef lieu de la région du Nord, la visite, lundi dernier, des deux ingénieurs de la Confédération Africaine de Football était purement technique et réservée pour l’état d’avancement des travaux de stades. Ismaël wally et son compagnon se sont exclusivement entretenus avec des ingénieurs de la société américaine Prime Potomac, avant de constater qu’au niveau du Stade CENAJES, le taux de réalisation des travaux en terme de gros œuvre et second est de 35 pour cent, que les travaux au niveau du complexe de Coton Sports sont à 42 pour cent, ceux du stade de Poumpoumré à 32 °/°, et que le stade de Rai-Rey (Gendarmerie) est estimé à ce jour à 41°/°. A chaque étape, les ingénieurs de la CAF ont constaté que les tribunes et les vestiaires sont presqu’achevées ; les plateformes pour les aires des jeux sont disponibles et n’attendent que leur revêtement par le gazon dont la première cargaison est arrivée depuis quelques semaines. Les inspecteurs de la CAF ont d’ailleurs marché sur ce gazon qu’ils ont apprécié la qualité avant de donner quelques consignes au niveau de la dimension des plaques et du système d’arrosage. Ismaël wally et Jean Louis Romain ont visité les vestiaires, marché sur les gradins en phase d’achèvement. Jean Louis Romain du Cabinet Rolland Berger a cherché à comprendre comment les commandes des équipements se sont passées pour ce qui est des projecteurs, du gazon, de l’écran géant… Sur le site de Poumpoumré, 09 blocs sont à construire. Ici, les vestiaires ont déjà été réalisés à 55°/°, la tribune à 45°/° ; les boutiques à 75°/°. A en croire Adama Djibrilla Hamidou,le conducteur des travaux du site de Poumpoumré : «Le terrassement des aires de jeux est en cours. Prime Potomac a une avance de 15°/° sur le niveau de réalisation des travaux. Mais, la vitesse d’éclaire des travaux du site de Poumpoumré n’a pas empêché les inspecteurs de la CAF à demander que celle-ci soit multiplier par trois ». Au niveau du site du CENAJES, la CAF a insisté sur la tribune et l’aire de jeu. Ici, le niveau d’avancement du gros œuvre est de 60°/°,la plateforme de l’aire de jeu est à 80°/°.La construction des bâtiments annexes tels que le poste de police, les restaurants, boutiques et toilettes est achevée. Ici, les émissaires de la CAF ont insisté sur les commandes des luminaires, la vidéosurveillance et le système de revêtement des aires de jeu. « Au stade de Poumpoumré, 317 ouvriers repartis en trois groupes sont mobilisés 24heures sur 24 pour l’achèvement du coulage de la deuxième dalle de la tribune et le ferraillage des gradins » ; a confié à notre reporter, Armel Ndjenokil Bouba, conducteur des travaux du site de Poumpoumré. Au stade de Rai-Rey encore appelé stade de la Gendarmerie, cinq ouvrages sont à construire. Ici, les travaux de la barrière et du local n’ont pas encore été entamés. Le coffrage des tribunes est réalisé à 80°/°.Le coulage des gradins s’achève ce weekend. BODOL MOMHA Merlin,le conducteur des travaux du site annonce pour avril 2018,la fin des travaux de gros œuvre des tribunes. Pour l’heure, on évalue à 55°/°, le taux global de réalisation des travaux. Ismaël wally et Jean Louis Romain ont insisté sur la sécurité des aires de jeu, la vidéosurveillance, et voulaient déjà voir l’aire de jeux. Avec ses 312 employés, le conducteur des travaux du site projette livrer le chantier en Octobre 2018. Avant de quitter chaque site, Ismaël wally ne s’est pas empêché de lâcher la petite phrase aux responsables de Prime Potomac: « Nous sommes surpris, continuez ! ». Aujourd’hui, Prime Potomac joue sa CAN à Garoua. Les travaux avancent à grands pas. L’entreprise a mobilisé 2800 employés et se positionne comme le deuxième employeur dans la région du Nord après l’Etat. L’impact économique et social fait croitre le niveau de vie des populations de la région, après la crise sécuritaire imposée par Boko Haram, venu du Nigéria voisin ; à 50 kilomètres de Garoua. Pour l’heure, Prime Potomac est à quatre mois d’avance sur les délais de livraison des travaux à lui confier par l’Etat du Cameroun. /.

Ismael Lawal
Correspondant d'Alwihda Info à Yaoundé, Cameroun. +237 695884015 En savoir plus sur cet auteur