Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

"Cette politique porteuse d'espoir sortira le Tchad de son sous-développement", Amssadene Maide


Alwihda Info | Par - 31 Décembre 2017 modifié le 5 Janvier 2018 - 18:35


La secrétaire générale adjointe du Bureau Politique Nationale du Mouvement Patriotique du Salut (MPS), par ailleurs chef de file du MPS dans l'Ennedi, Amssadene Maide Hangata dans un entretien accordé à Alwihda Info a indiqué que l'année 2017 est marquée par la promotion de plusieurs cadres tchadiens sur le plan international et le succès du Programme National de Développement.


Amssadene Maide Hangata.
Amssadene Maide Hangata.
Amsadene Maidé Hangatta, Membre du Bureau Politique National du parti au pouvoir M.P.S ( Mouvement Patriotique du Salut), Secrétaire deuxième adjointe chargée des partis alliés de l'intérieur et chef de file de l'Ennedi Ouest, haute cadre du Ministère des Finances, ex-Directrice Générale Adjointe de l'Autorité de l'Aviation Civile ( ADAC), dans un entretien accordé à Alwihda Info a indiqué que l'année 2017 est marquée  par la promotion de plusieurs cadres tchadiens particulièrement dans des organisations internationales, la tenue avec succès du Programme National de Développement à Paris et l'initiative de la réforme de l’Etat et des institutions.

Ces évènements ont largement contribué à la réussite du programme politique du président de la république Idriss Deby Itno, selon elle. Par ailleurs, elle déplore que les femmes ne soient pas suffisamment représentées dans toutes les instances de prise de décision.

Alwihda Info. Qu'est-ce qui vous a marqué de plus en 2017 sur le plan politique au Tchad ?

Amsadene Maide Hangata. Ce qui m'a le plus marqué en 2017 au Tchad, c’est la promotion de plusieurs cadres tchadiens compétents dans des organisations internationales. Ce qui a permis de rehausser le nom du Tchad et d'honorer le peuple tchadien sur le continent Africain. Il s'agit de l'élection de Moussa Faki Mahamat à la tête de la présidence de la Commission de l'Union Africaine, des nominations Abbas Tolli Gouverneur de la Banque des Etats de l'Afrique Centrale (BEAC), d'Ahmat Awad Sakine représentant de l'Union Africaine auprès de l'Union Européenne, Fatimé Haram Acyl Vice Présidente de la Communauté Économique et Monétaire de l'Afrique Centrale (CEMAC),  Mme Toupta Boguena  secrétaire exécutif de l'Autorité du Bassin du Niger (ABN)...

La conférence tenue à Paris du 6 au 9 septembre 2017 du Programme National de Développement (PND) a connu un succès retentissant d'abord par le niveau de participation et ensuite par la mobilisation des ressources parce que notre pays tablait sur une somme de 15 milliards de dollars $ d'investissements nécessaires pour assurer son développement socio-économique mais il a eu 20 milliards de dollars $. Pour vous dire qu'on a eu plus qu'on espérait. Il reste la réalisation du PND d’ici 2021. 

Le succès de la conférence sur le Programme National de Développement a eu pour effet immédiat l'attraction de plusieurs opérateurs économiques étrangers qui étaient venus au Tchad pour voir dans quelle mesure ils peuvent contribuer au développement par des investissements conséquents. Bref, la politique prônée par le président Idriss Deby Itno a connu incontestablement d'énormes succès sur beaucoup de plans.

L’initiative de la reforme de l'Etat et des institutions permettra d'enclencher la modernisation de l'Etat et des institutions d'une part, et d'autre part de réduire les charges publiques, assainir la gestion financière de l'Etat, renforcer la démocratie, la promotion de la femme et de la jeunesse.

Quelles sont vos perspectives pour l'année 2018 ?

j'espère en 2018, le quota de femmes dans toutes les instances de prise de décision puisse être augmenté tant sur le plan national qu'international. A mon humble avis, le quota de la participation féminine n'a pas atteint les 30% dans l'administration publique, bien que le chef de l'État a toujours défendu dans sa politique la promotion de la gente féminine. 
On ne peut parler de l'égalité de sexe sans briser le « plafond de verre » qui reste un grand défi à relever par les femmes leaders.

A titre d'illustration, on constate qu'au dernier remaniement gouvernemental du 24 dec 2017 sur 24 membres du nouveau gouvernement, il n'y a eu que 5 femmes dont 3 secrétaires d'État. C'est pour vous faire comprendre que la femme n'est pas activement représentée bien qu'elles représentent 52% de la population tchadienne. 

Je demanderais aux jeunes tchadiens particulièrement à mes sœurs d'entreprendre des domaines scientifiques et techniques au lieu de se concentrer dans les sciences sociales car je constate qu’il beaucoup des femmes ingénieurs, médecins, génie informatiques, mécaniques, etc. pour un lendemain meilleur.

J'aimerais demander à nos aînés de participer activement à l'encadrement des jeunes pour assurer une bonne relève plutôt qu’entretenir une guerre inter-générationnelle qui constitue à mon avis un handicap pour l'évolution de la jeunesse tchadienne.

Quel est votre souhait pour l'année 2018 ?

Je profite de l’opportunités pour adresser mes meilleurs vœux à mes frères et sœurs pour que l'année 2018 qui commence dans quelques heures puisse être une année de santé, paix, stabilité.
Aussi je suis pour l'accompagnement constant de la politique du président Idriss Deby Itno pour sortir le Tchad de cette conjoncture économique et financière difficile. Je suis convaincue que cette politique porteuse d'espoir sortira le Tchad de son sous-développement.

Enfin, je remercie Alwihda Info et je l’encourage pour son travail quotidien.
Djimet Wiche Wahili
Journaliste, directeur de publication. Tél : +(235) 66304389 E-mail : djimetwiche@gmail.com En savoir plus sur cet auteur



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 22 Février 2018 - 10:27 Tchad : nominations par décret

Jeudi 22 Février 2018 - 08:27 Tchad : avis de recrutement du personnel de l'UGP