Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Congo : la République fait ses adieux à Justin Koumba


Alwihda Info | Par Olive Jonala - 14 Septembre 2021

Le couple présidentiel s’est recueilli, après avoir déposé la gerbe de fleurs, sur la dépouille de l’ancien président de l’assemblée nationale de 2007 à 2017, Justin Koumba, à l’occasion de l’hommage officiel rendu à l’illustre disparu par la nation congolaise , ce 14 septembre 2021, au Palais des congrès, de Brazzaville.


Recueillement de Denis Sassou N'Guesso sur la dépouille de Justin Koumba
Recueillement de Denis Sassou N'Guesso sur la dépouille de Justin Koumba
L’émotion était à son comble au Palais des Congrès de Brazzaville. Des membres de la famille biologique et politique éplorés, ainsi que les parlementaires des deux chambres n’ont pas pu retenir leurs larmes à l’entrée de la dépouille dans la salle des congrès où s’est déroulée la cérémonie, jusqu’à son exposition sur le catafalque, érigé pour la circonstance.

Après l’éloge funèbre à l’illustre disparu donné par le premier secrétaire de la chambre basse du parlement, Pierre Obambi, Justin Koumba a reçu l’hommage de la République. Le couple présidentiel a déposé la gerbe des fleurs avant de se recueillir sur la dépouille de l’illustre disparu. Un moment mêlé de souvenirs, d’émotion et de compassion.

Le premier secrétaire de l’assemblée nationale a prononcé l’oraison funèbre dans un ton de tristesse et d’émotions. « Grand homme d’Etat qui a servi le Congo avec abnégation, Justin Koumba a été un compagnon fidèle de Denis Sassou-N’Guesso », a-t-il souligné avant de préciser que, « grâce à l’impulsion personnelle de celui-ci la carrière de l’illustre disparu a connu un véritable essor ».

Grand Commis de l’Etat que vient de perdre le Congo, Justin Koumba a contribué au renforcement de la paix et de la démocratie au Congo. Selon cet éloge funèbre, grâce à son sens élevé de patriotisme, l’ancien président de l’assemblée nationale a permis à certains fils égarés du pays à rallier le train de la paix.

L’œuvre de Justin Koumba est riche et impressionnante. Détenteur d’un doctorat en économie de développement de droit, d’économie et de sciences sociales de Paris V Sorbonne en 1986, l’illustre disparu, selon Pierre Obambi, a été fonctionnaire de l’Unesco, à Paris et à Kinshasa, respectivement de 1981 à 1998. Grand officier dans l’ordre du mérite congolais et Commandeur dans l’ordre de la paix, l’ancien diplômé de l’institut international d’administration publique (HAP) de Paris a occupé les fonctions de ministre de l’éducation nationale de 1991 à 1992.

Après le recueillement, Denis Sassou-N’Guesso, assisté de son épouse Antoinette Sassou-N’Guesso, a signé le livre de condoléances où il a mis en relief les qualités morales et administratives de Justin Kouba. « … Mais pour s’être échauffé un seul instant on reste échaudé toute sa vie. Très regretté frère camarade et frère Justin Koumba, le monde est obscur et non absurde. Tout ténèbre a sa part de lumière…repose en paix Justin Koumba ». A écrit Denis Sassou-N’Guesso, sur le livre des condoléances.

Le couple présidentiel a clos le recueillement par la visite de l’exposition photo retraçant l’œuvre et la vie de Justin Koumba depuis le Conseil national de transition (CNT), en passant par du Conseil nationale des droits de l’homme, la 12ème, 13 ème et début de la 14ème législature de l’Assemblée nationale,

A noter que Juste Koumba est né en 1947 à Gangou dans le district de Kibangou, dans le département du Niari. Il était marié et père de plusieurs enfants, Ses obsèques auront lieu, le 16 septembre 2021, dans son village natal.