Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

La Banque Mondiale a accordé 50 millions $ au Togo pour le renforcement de la lutte contre l’érosion côtière


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 19 Mai 2018


Une zone côtière. Crédits photo : sources
Une zone côtière. Crédits photo : sources
Lomé - Dans le cadre de la lutte contre l’érosion côtière, la Banque mondiale (BM) a annoncé en avril dernier avoir alloué au Togo une enveloppe financière de plus de 50 millions de dollars.

Cet appui qui se présente sous la forme d’un prêt au gouvernement togolais s’inscrit dans le cadre du Programme de gestion du littoral ouest-africain (WACA).

Le WACA est une plateforme de mobilisation destinée à assister les pays ouest-africains afin de les aider à mieux gérer leur littoral et à renforcer la résilience socio-économique aux effets du changement climatique.

Ce programme vise également à faciliter l’accès des pays qui y participent à l’expertise technique et aux ressources financières. Il se présente comme une réponse collective au besoin urgent de lutte contre la dégradation du littoral selon une approche régionale et intégrée.

Le Togo à l’instar des pays situés sur la côte sont victimes depuis plusieurs années du phénomène de l’érosion côtière caractérisé par l’avancée de la mer qui oblige les populations riveraines à changer d’habitat. Grâce à ce financement de la BM, le ministre togolais de l’Environnement, André Johnson, a annoncé le démarrage dans les prochains jours du WACA. Ce qui constitue une bonne nouvelle pour les populations vivant sur la côte.

Cette manne financière sera donc investie pour : renforcer les ouvrages de protection sur la côte, reconstituer les plages dévorées par l’océan, construire des systèmes de drainage. Des interventions sont également prévues pour lutter contre la pollution (traitement des déchets industriels et marins). L’objectif sera d’empêcher l’avancée de la mer et de protéger littoral.

Notons que les zones côtières représentent environ 42% du PIB de l'Afrique de l'Ouest et accueillent près d'un tiers de la population.








TRIBUNE & DEBATS